Construire la Polis : l'évolution des villes d'Ionie et de Carie de la fin du IVe au milieu du Ier s. a.C.

par Gabrièle Larguinat Turbatte

Thèse de doctorat en Histoire, langues, littérature anciennes

Sous la direction de Raymond Descat.

Le président du jury était Jacques Des Courtils.

Le jury était composé de Raymond Descat, Véronique Chankowski, Francis Prost, Jean-Charles Moretti, Pierre Fröhlich.

Les rapporteurs étaient Véronique Chankowski, Francis Prost.


  • Résumé

    L’époque hellénistique est le moment où les villes d’Ionie et de Carie changent peu à peu d’aspect. Dans chaque ville ou presque, quantité de monuments publics nouveaux façonnent progressivement un paysage urbain inédit qui se présente comme un miroir de la cité qui l’a créé. C’est cette transformation sans précédent des centres urbains durant l’époque hellénistique que cette thèse se propose d’étudier, en portant attention aux villes d’Ionie et de Carie dans toute leur diversité. Elle cherche à dégager le sens des changements dans deux régions à l’hellénisation ancienne et fortement urbanisées, caractérisées par des interactions entre cités et rois hellénistiques. Cette étude propose des pistes pour mieux comprendre les sociétés civiques au travers d’un lieu de vie : la ville. L’approche privilégie ce que la ville a de plus remarquable, ses édifices publics. Dans une première partie consacrée aux fortifications urbaines, aux lieux qui abritent les activités politiques, et aux espaces de la vie culturelle au sens large, les monuments publics sont évoqués en tant qu’espaces de la vie civique, et l’on s’interroge sur les raisons de la construction de tant de bâtiments nouveaux. Dans un second temps, une étude plus transversale de l’espace urbain décrit comment se met en place à cette époque un cadre de vie véritablement urbain, avec un paysage, des aménagements et une organisation de l’espace bien spécifique. La troisième partie consacrée aux thématiques économiques montre comment la prospérité des cités se traduit dans la pierre : la construction de bâtiments pour abriter les activités économiques témoigne autant du souci des cités de développer et d’encadrer ces activités que de la richesse de la vie économique des poleis. Ce dynamisme contribue aussi à expliquer une activité de construction soutenue, rendue possible par l’existence de ressources abondantes et variées à la disposition des cités. La réflexion porte pour finir sur la dimension politique et sociale des transformations de l’espace urbain. Cette dernière partie se place dans une perspective historique plus large, celle de l’évolution de la cité hellénistique.

  • Titre traduit

    Building the polis : the evolution of ionian and carian cities from the end of the IVth cent. BC to the middle of the Ist cent. BC


  • Résumé

    The Hellenistic period is the time when the aspect of the cities of Ionia and Caria is changing gradually. In almost each city, an amount of new public buildings progressively shaping a new urban landscape that looks like a mirror of the city that created it. It is this unprecedented transformation of urban centers during the Hellenistic period that this thesis studies, with attention to the cities of Ionia and Caria in all their diversity. We aim at making sense of the changes in these two regions, which experienced hellenisation and urbanisation early ; they are also characterized by interactions between cities and Hellenistic kings. This study suggests ways of understanding civic societies through the city. We are looking at t the most remarkable features of the city : its public buildings . In the first part devoted to urban fortifications, buildings housing political activities , and areas of cultural life , public monuments are mentioned as spaces of civic life , and we search for the reason why many new buildings were built. Then, the study describes how urban space becomes a place of truly urban life, with a landscape, facilities and a specific spatial organization. In a third section, we show how the cities’ economic prosperity is reflected in stone buildings – some of them housing economic activities – reflects the will of cities to develop and oversee economic activities and the wealth of the poleis. This also helps explain a sustained construction activity made possible by the existence of abundant and varied resources available to cities. Finally, the reflection deals with political and social aspects of the evolution of urban space. This last part is placed in a broader historical perspective, that of the evolution of the Hellenistic city.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.