Les violences de genre : analyse comparative des pratiques judiciaires et médiatiques En France et en Espagne

par Laetitia Franquet

Thèse de doctorat en Sociétés, Politique, Santé publique. Sociologie

Sous la direction de Charles-Henry Cuin et de Lluís Flaquer.

Le président du jury était Gerardo Meil Landwerlin.

Le jury était composé de Charles-Henry Cuin, Lluís Flaquer, Yves Raibaud.

Les rapporteurs étaient Marlène Coulomb-Gully, Inès Alberdi-Alonso.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à améliorer la connaissance et la compréhension des violences de genre. Elle s’attache plus particulièrement à comprendre comment leur prise en charge a émergé dans la sphère politique sous l'impulsion des féministes d’État espagnoles et comment les institutions étatiques française et espagnole se sont saisies et ont traduit législativement ce problème social. L'analyse de deux cadres nationaux, régionaux et locaux permet de mettre en relief l’évolution des pratiques judiciaires et médiatiques à différentes échelles. Cette étude comparative montre les répercussions financières, sanitaires et sociales et, donc, l’intérêt de l’intervention de l’État dans la lutte contre les violences exercées à l’encontre des femmes au sein du couple. Toutefois, ce problème social n’a pas émergé de la même façon en France et en Espagne. Ainsi, plusieurs facteurs permettent d’expliquer sa mise sur l’agenda politique espagnol : le contexte géopolitique, la faiblesse des politiques familiales, la capacité mobilisatrice du féminisme d’État et sa médiatisation. Après avoir présenté l’évolution législative des violences exercées à l’encontre des femmes au sein du couple dans les deux pays, cette recherche apporte une lecture explicative et comparative du fonctionnement de la justice face à ces situations de violences en étudiant les pratiques des tribunaux de Bordeaux et Barcelone entre 2003 et 2009. Enfin, elle dresse le portrait contrasté de deux nations dont le reflet médiatique de l’action politique dévoile des modes de traitement bien distincts. Pour cela, elle évoque le rôle des messages délivrés par les campagnes de communication gouvernementales de lutte contre les violences faites aux femmes et les lignes éditoriales des journaux télévisés d’information régionale en matière de traitement des violences de genre. Ainsi, l’étude de ces pratiques révèle l’influence d’une politique sociale genrée sur les taux de dénonciation et le profil des condamnés.

  • Titre traduit

    Gender violence : comparative analysis of judicial and media practices In France and Spain


  • Résumé

    The aim of this thesis is to improve the knowledge and understanding of gender-related acts of violence. More particularly, it aims at understanding how their undertaking has emerged in the political sphere, spurred on by State feminists in Spain, and how the French and Spanish political institutions have taken up and brought this social issue before the courts. The analysis of these two national, regional and local frameworks helps to underline the evolution of judicial and media practices at different scales. This comparative study shows the financial, sanitary and social repercussions and, consequently, the interest for the State to intervene to combat the acts of violence against women within the couple. However, this social issue has not emerged the same way in France and Spain. That is why several factors can account for its integration into the Spanish political agenda: the geopolitical context, the weaknesses of family policies, the capacity of State feminism to attract people’s support and its media coverage. After presenting the legislative evolution of acts of violence against women within the couple, this research brings an explanatory and comparative reading of the functioning of justice in front of situations of violence by studying the practices of Bordeaux and Barcelona courts between 2003 and 2009. Finally, it draws a contrasted portrait of two nations whose media reflection of political action, reveals quite different ways of tackle the issue. For that, it evokes the function of messages conveyed by Government communication campaigns on fights against acts of violence against women as well as the editorial ways of TV regional news about the ways gender-related acts of violence are dealt with. So, the analysis of these practices unveils the influence of a gender social policy generated from the denunciation rates and the convicts’ profiles.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.