Effets anticancéreux de l'isoliquiritigénine : modèle du cancer du col de l'utérus

par Fabienne Hirchaud

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Christiane Mougin.


  • Résumé

    Le cancer du col de l'utérus est le troisième cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde. Cependant l'efficacité des traitementsconventionnels n'est pas toujours optimale. La recherche de nouvelles molécules naturelles, possédant des propriétés anticancéreuses et n'induisantpas d'effets secondaires, est donc d'un intérêt majeur. Parmi ces molécules, un flavonoïde se distingue des autres par ses nombreux effetsthérapeutiques potentiels, l'isoliquiritigénine (ILG). Cette chalcone naturellement présente dans la racine de réglisse, possède de nombreusespropriétés, incluant une activité anti-tumorale.Le but de cette thèse était d'étudier l'effet anticancéreux de ITLG synthétique dans des cellules dérivées de cancer du col de l'utérus.L'étude du mécanisme moléculaire impliqué dans Papoptose a été centrée sur les cellules les plus représentatives des carcinomes du col de l'utérus,les Ça Ski infectées par le papillomavirus de type 16 dans lequel nous démontrons que l'ILG inhibe l'expression de l'oncogène viral E6 d'HPVlô.Nos résultats montrent que l'ILG diminue la viabilité, induit un arrêt de cycle et favorise l'apoptose dans des cellules dérivées de cancer du col del'utérus différant par leur statut viral et leur statut p53.Nous mettons ainsi en évidence que l'apoptose induite par l'ILG est spécifique des cellules tumorales et implique différentes voies de signalisationsuivant le type cellulaire. L'ILG pourrait donc faire partie d'un nouvel arsenal thérapeutique visant à lutter contre le cancer du col de l'utéru

  • Titre traduit

    Anti-cancer effects of isoliquiritigenin : model of cervical cancer


  • Résumé

    Cervix cancer is the third most common cancer among women Worldwide. Many treatments are already available but they are not always efficient.This is why new natural molecules with anticancer properties that could reduce the side effects of conventional therapy are investigated. Among them,isoliquiritigenin (ILG), a fiavonoid, differentiates itself through ils various potential therapeutic properties. This chalcone isolated from roots oflicorice has many properties including an anti-tumor activity.The aim of this thesis was to study anti-tumoral effects of synthetic ILG in cervical cancer cells.We show that ILG decreases viability, induces cell cycle arrest and engages apoptosis in cervial cancer cells differing one from the other by their viraland p53 status. The death induced by ILG in the HPV positive and wild-type p53 Ça Ski, SiHa and HeLa cells appears to be independant of p53 andof the mitochondria, contrary to what happens in the HPV negative mutated p53 C-33A cells, where death could be initiated by an endoplasmicreticulum stress. The molecular mechanism of apoptosis is mainly studied on HPV 16 Ça Ski cells, the most representative cells of cervical carcinoma.ILG leads to a down-regulation of the viral oncogen E6 HPV16 expression.The study of the pathways involved by ILG highlights differences according to the cellular type. As it specifically induces apoptosis on tumoral cells,ILG could act as a potential therapeutic agent in cervix cancer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol (201 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-182

Où se trouve cette thèse ?

  • Disponible pour le PEB
  • Cote : WP.460.HIR.2013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.