Itinéraire de l’évaluation d’un film par le spectateur au cinéma : les chemins de la déception

par Laurent Darmon

Thèse de doctorat en Science de l’information et de la communication

Sous la direction de Emmanuel Ethis.

Soutenue le 27-11-2013

à Avignon , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) .

Le président du jury était Laurent Creton.

Le jury était composé de Frédéric Gimello-Mesplomb.

Les rapporteurs étaient Laurent Creton, Claude Forest.


  • Résumé

    Singularité et bien d’expérience, le film est source de grands plaisirs et de nombreuses déceptions qui participent à la construction de la carrière cinématographique des spectateurs. Alors que l’industrie cinématographique cherche à satisfaire le goût du public, les recherches sociologiques et économiques sur le cinéma se sont peu intéressées à la construction de la satisfaction et insatisfaction dans le temps.Cette thèse se propose de montrer que le degré de satisfaction est le résultat d'un processus qui commence avant la projection et s'achève bien après celle-ci. C’est un parcours personnel et social qui conduit le spectateur à rencontrer trois oeuvres : le film attendu, le film interprété et le film-souvenir. Elle constitue une approche de la manière dont ces trois représentations mettent en jeu les schémas personnels du spectateur et les influences externes auxquelles il est soumis. Elle s’appuie sur une analyse théorique pluridisciplinaire ainsi que sur des cas pratiques construits à partir de données :- qualitatives (tirées de 22 séries de quatre entretiens rapportant l’opinion de spectateurs sur le film Solaris - de Steven Soderbergh – avant et après la projection),- quantitatives (à partir d’une base de données portant sur 577 films répartis sur 11 genres différents)

  • Titre traduit

    Evolving evaluations of a movie by a cinemagoer : paths to disappointment


  • Résumé

    A movie is at once a work of experience and a singularity. It can be a source of pleasure or disappointment and such emotions are part and parcel of the spectator’s cinematographic journey. While the movie industry seeks to please the public, sociological and economic research have focused very little on the development of spectator satisfaction over time.This thesis aims at demonstrating that the degree of satisfaction is the result of a process that starts before the screening and ends well after it. This personal and social process leads the spectator to meet three representations: the expected movie, the interpreted movie and the souvenir-movie. We will thus carry out a theoretical multi-disciplinary analysis of the way in which these representations of film reflect on the spectator’s inner schemata and external influences, as well as a practical case study based on the following types of data:- qualitative (from 22 series of four interviews about the spectators’ opinions of Steven Soderbergh’s movie Solaris, before and after the screening),- quantitative (from a data base of 577 movies of 11 different genres)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.