Développements hydrauliques et gestion d'un hydrosystème largement anthropisé : le delta du fleuve Sénégal

par Saliou Kamara

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Martin, Oumar Diop et de Adrien Coly.

Le président du jury était Christian Grataloup.

Le jury était composé de Adrien Coly.

Les rapporteurs étaient Boubou Aldiouma Sy, Christine Margetic.


  • Résumé

    Le delta du sénégal est un espace relais entre le sénégal et la mauritanie. Il fait partie d'un hydrosystème, la vallée du sénégal, qui prend sa source dans la zone guinéenne à pluviométrie très importante. cette ressource partagée par plusieurs états (sénégal, mauritanie, mali, guinée) assure une alimentation pérenne en eau douce d'un espace situé entre le sahel, le ferlo et l'océan atlantique, où la présence de l'eau a toujours constitué une opportunité de développement. ainsi, depuis l'aof (afrique occidentale française)jusqu'à la mise en place de l'omvs (organisation pour la mise en valeur du fleuve sénégal), les projets de développement s'y sont multipliés.historiquement, le delta du sénégal a été la cible prioritaire de tentative de développement qui se sont soldées, la plupart du temps, par des échecs, car la mise en valeur ne pouvait se faire que dans le cadre d'une domestication complète de l'eau, acquise seulement à partir de 1985 (barrage de diama)et de 1987 (barrage de manantali). ces grands ouvrages hydraulique ont permis une régulation annuelle de l'eau douce, en modifiant le rythme naturel de crue et de décrue qui animait l'hydrosystème et les activités socio-économiques. aussi,de par ses potentialités (eau, tourisme, débouché vers la vallée du sénégal, terre rizicultivables, etc.), le delta du sénégal est-il devenu un espace convoité, autant par les états qui se le partagent (mauritanie et sénégal) que par les collectivités locales (commune de saint-louis, ross béthio, richard toll, communautés rurales de mpal, gandon, ronq) qui l'animent. pour l'état du sénégal, le delta est donc un espace essentiel au développement du pays qui passe par la réduction des importations de riz (autosuffisance alimentaire). c'est aujourd'hui une tête de pont d'un développement endogène de l'afrique de l'ouest.dans ce contexte, cette thèse vise d'abord à montrer que le cadre de gestion actuelle du delta n'est pas favorable à un développement économique homogène et maîtrisé, prenant en charge toutes les structures (approche structurale) en présence (ethniques, politiques - inter et intra étatiques-, sociales etc.). aussi, une nouvelle approche est à déployer dans le bas delta à travers l'opérationnalisation de la gestion intégrée des ressources en eau (gire) ainsi que la mise en place dune plate-forme de connaissances pour la gestion de l'eau (s.i.g., chorèmes, indicateurs, benchmarking, etc.). cette approche d'essence systèmique et multiscalaire (la gire) devrait permettre une meilleure exploitation/répartition des ressources hydrauliques, une meilleure productivité économique pour la sécurité en eau et, par extension, la sécurité alimentaire du sénégal (pour l'alimentation en eau potable, l'agriculture, l'élevage, la pêche, l'hydro- éléctricité, l'ouverture vers le marché mondial, etc.) ainsi qu'une meilleure articulation du global et du local dans la gouvernance de cet espace. le début de domestication a entraîné de profonds changements dans le bas delta. le territoire se recompose (arrivées de nouvelles populations pour sa mise en valeur). les pratiques agropastorales se modifient : passage d'une exploitation extensive par plusieurs ethnies - wolof, peulhs, toucouleurs, maures - et une pluri activité - agriculture, élevage, pêche -, à une exploitation intensive des ressources naturelles (agriculture irriguée, etc.) et à une urbanisation mal contrôlée, etc. dans ce cadre, cette thèse vise à montrer que pour bien gérer les ressources naturelles (eau, terre, biomasse), il faut considérer les structures ethnologiques et anthropologiques traditionnel qui ont construit un territoire (le bas delta) sur un modèle intégré. en effet, un modèle de gestion collective de l'espace et des ressources naturelles a été anciennement développé. ce modèle prenait en compte autant les organisations internes des différents groupes ethniques en présence que leurs projections territoriales.

  • Titre traduit

    Hydraulic developments and management of a hydrosystem widely anthropized : The delta of the Senegal River


  • Résumé

    The Senegal delta is between the Sahel, Sahara and the Atlantic Ocean. Its position on the Senegal-Mauritania border, the amount of fresh water available throughout the year and the importance of its agricultural potential irrigable areas and have made this a vital wetland area (agriculture, livestock, tourism, fishing, etc.). However, if different from the colonization rural development programs have been implemented, it must be admitted that the failures were also numerous.The construction of dams on the upper valley Manatali (1987) and Diama in the Delta (1985) has opened new possibilities for agricultural development. The aim is, in particular, to irrigate 350,000 ha of land, causing massive arrivals populations and substantial private investment (rice, agribusiness), but from a profound effect on the traditional management of these living areas (eg land ownership.) and production (flood recession cultivation, pastoralism, freshwater fishing, etc.). specific part for each ethnic group. Anthropological structures and social representations are different depending on the people who inhabit the delta (Wolof, Fulani, Tukulor, Maure, etc..) Not only affect them specifically on land organization, local politics, but in addition they help define, by their number and their spatial distribution, a particularly complex area in its relations to space, its development, etc.. we analyzeThis thesis shows that the socio-anthropological and spatial dynamics are impacted by the integrated management of water that goes up through the State of Senegal and the institutions of governance at the watershed scale. In terms of space, agricultural activity is to the detriment of traditional spaces. On the socio-anthropological terms, people equate modern tech through the filter of local realities, which is the basis of a hybrid system which is the heart of the technological transition in the irrigation schemes.The land issue remains a key operation of all rice-growing land in 2025 (target set by the Master Plan for the Development and Water Management). Achieving this goal will go through a land reform taking into account the hybrid systems that develop in the Senegal River delta.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.