Analyse du surcroît de la population agricole en Pologne et en Turquie : une étude comparative

par Özlem Akdere

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de Jean-Claude Vérez.

Le président du jury était Philippe Duez.

Le jury était composé de Jean-Claude Vérez, Philippe Duez, Ragip Ege, Seyfettin Gürsel.

Les rapporteurs étaient Ragip Ege, Seyfettin Gürsel.


  • Résumé

    La Pologne et la Turquie témoignent depuis plusieurs années d’une transition économique semblable à travers une forte croissance du PIB, une augmentation des exportations et surtout une hausse des flux internationaux de capitaux. Malgré la transformation économique, le secteur agricole demeure encore une activité importante dans leur économie respective. Comparée aux autres pays européens, le décalage important entre la contribution de l’agriculture au PIB et le nombre des personnes employées révèle une très faible productivité de la main-d’œuvre. L’agriculture représente une source principale d’emploi notamment dans la zone rurale. En dépit de la diminution constante de l’emploi agricole de ces dernières années, il existe une surpopulation dans le secteur et un problème du chômage déguisé. La Pologne, membre de l’Union européenne (UE) depuis mai 2004, a bénéficié fortement des fonds structurels afin d’améliorer et de moderniser son agriculture. Quant à la Turquie, pays candidat à l’UE depuis octobre 2005, elle tente d’adapter son agriculture à la politique agricole commune (PAC). Notre recherche est essentiellement basée sur une étude comparative des pays présentant de nombreuses similitudes mais aussi de réelles divergences quant au niveau de leur structure agraire. À travers des réformes mises en vigueur pendant et après la période d’adhésion en Pologne, on cherche à répondre à la question si les réformes appliquées en Pologne sont ou non transposables au cas de la Turquie.

  • Titre traduit

    Analysisof the overpopulation in the agricultural sector in Poland and Turkey


  • Résumé

    Poland and Turkey have been demonstrating for several years now a similar economic transition through a strong growth of GDP, a boost in exports and especially an increase in the flow of international capitals. Despite the economic transformation, the agricultural sector remains an important activity in their respective economies. Compared to other European countries, the large gap between the contribution of agriculture to GDP and the number of employees shows a very low productivity of labor. Agriculture is a main source of employment especially in the rural areas. Despite the steady decline in agricultural employment in recent years, the field is overpopulated and the hidden unemployment problem is conceals. Poland, a member of the European Union (EU) since May 2004, has greatly benefited from the Structural Funds to improve and modernize its agriculture. As for Turkey, an EU candidate since October 2005, it tries to adapt its agriculture to the Common Agricultural Policy (CAP). Our research is mainly based on a comparative study of countries with many similarities but also real differences in the level of their agrarian structure. With the help of reforms that came into effect during and after the period of accession of Poland to the EU, we will try to find whether the reforms implemented in Poland are transferable or not to the case of Turkey.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.