Cognition et interactions sociales dans la maladie d'Alzheimer : contributions cliniques à l'étude des processus d'adaptation à autrui chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer

par Rafika Fliss

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Philippe Allain et de Didier Le Gall.


  • Résumé

    Des perturbations des interactions sociales sont décrites chez les patients atteints de la Maladie d'Alzheimer (MA), afin d'expliquer certaines difficultés psycho-comportementales caractéristiques de cette pathologie, comme l'absence de conscience des troubles mnésiques (métamémoire) ou des difficultés d'inférences d'états mentaux à autrui (Théorie de l'Esprit, TdE). En adoptant, dans un premier temps, une conception cognitive puis une approche sociologique de l'adaptation sociale et du rôle d'autrui dans la régulation des comportements, nous avons proposé à des patients atteints de MA et des contrôles appariés un protocole d'évaluation de différents aspects du fonctionnement frontal : la conscience de soi (métamémoire), la conscience de l'autre (TdE) et le fonctionnement exécutif cognitif. Dans une deuxième partie, des participants avec une MA, des patients avec des déficits cognitifs légers et des contrôles appariés ont été soumis à des tâches dynamiques évaluant l'interaction sociale avec l'examinateur et les capacités de prise de perspectives. La présente thèse permet de conclure à (1) un fractionnement des capacités de métamémoire et de TdE ; (2) une insuffisance des variables exécutives cognitives pour expliquer les performances des patients aux tâches de TdE et de métamémoire ; (3) l'importance de recourir à des interprétations alternatives empruntées aux domaines de la psychologie sociale et de la sociologie pour comprendre les difficultés d'interaction sociale des patients MA sous l'angle de la problématique de prise de perspective et de maintien d'un rôle social singulier.

  • Titre traduit

    Social Cognition and Social Interactions in Alzheimer's Disease


  • Résumé

    Impairments of social interactions have been described in patients with Alzheimer's disease (AD) in order to explain some of their behavioural difficulties, such as the lack of awareness of their own memory impairments (metamemory), or difficulties to infer the mental states of others (Theory of Mind, ToM). By adopting, firstly, a cognitive approach, then a sociological perspective to social adaptation and to the role of others in regulating our behaviour, we firstly proposed to AD patients and matched controls a comprehensive assessment protocol for different aspects of frontal functioning: Self-awareness (metamemory), awareness of the others (ToM) and executive cognitive functioning. In the second part on this thesis, AD patients, patients with mild cognitive impairments and normal controls were given dynamic tasks assessing social interactions with the examiner and perspective-taking skills. This thesis leads to the following conclusions (1) metamemory and ToM abilities in AD should be fractionated; (2) executive cognitive deficits are unable to explain the performance of patients; and (3) using alternative interpretations borrowed from the realms of social psychology and sociology is important to the understanding of the social interaction impairments of AD patients, in terms of difficulties in perspective taking and in maintenance of a singular social role.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (329 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.283-315.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.