Déterminisme trophique du gradient acrotone de débourrement chez Rosa hybrida L. En fonction de l’intensité lumineuse

par Pierre-Maxime Furet

Thèse de doctorat en Biologie des organismes

Sous la direction de Alain Vian.

Soutenue en 2013

à Angers .


  • Résumé

    Le contrôle apical se définit comme le débourrement préférentiel des bourgeons axillaires apicaux le long d’un axe (gradient acrotone de débourrement). Les mécanismes de régulation du contrôle apical sont peu connus. Sur un modèle de rosier décapité présentant un gradient acrotone de débourrement, nous avons déterminé quelle était l'origine des mécanismes (morphologiques, internes ou externes au bourgeon) impliqués dans le contrôle apical. Nous avons étudié l’influence de la nutrition carbonée et azotée sur le contrôle apical, dans différents régimes d’éclairement (faible ou fort) et d’apport en azote (faible ou fort). Nous avons ensuite étudié les flux de carbone et d'azote durant le débourrement des bourgeons par un marquage isotopique au 15N et au 13C. Nos résultats ont montré que les bourgeons sont morphologiquement identiques et qu’ils sont tous capables de débourrer lorsqu'ils sont cultivés in vitro. En faible éclairement, le profil de débourrement n’est pas modifié par l'apport d'azote. En revanche, en fort éclairement, les bourgeons débourrent tous lorsque l’apport en azote est élevé, alors que le profil de débourrement reste acrotone sous un faible apport azoté. Nous avons montré en faible éclairement que l’azote est moins absorbé et que l’exportation du carbone vers les racines est diminuée. La nutrition du bourgeon apical débourrant est alors très dépendante des réserves azotées accumulées avant la décapitation. L'expression du contrôle apical semble ainsi déterminée par la capacité d’absorption de l’azote qui est elle conditionnée par l’intensité lumineuse. Notre étude a mis en évidence que le statut azoté de la plante est un facteur primordial de la régulation du contrôle apical.

  • Titre traduit

    Trophic determination of the budburst acrotone gradient in Rosa hybrida L. As a function of light intensity


  • Résumé

    Apical control is defined as the preferential budburst of apical axillary buds along an axis (budburst acrotone gradient). Little is known about the regulatory mechanisms of apical control. On a decapitated rose model with an acrotone budburst gradient, we determined the origin of the mechanisms (morphological, internal or external to the bud) involved in apical control. We studied the influence of carbon and nitrogen nutrition on apical control in different lighting regimes (low or high) and nitrogen supply regimes (low or high). We then studied carbon and nitrogen fluxes during bud break by isotopic labelling with 15N and 13C. Our results showed that the buds are morphologically identical and that they are all capable of breaking when grown in vitro. In low light conditions, the budburst profile is not modified by the addition of nitrogen. On the other hand, in high light conditions, buds all emerge when nitrogen supply is high, while the budburst profile remains acrotonous under low nitrogen supply. We have shown in low light that nitrogen is less absorbed and that the export of carbon to the roots is reduced. The nutrition of the unclogging apical bud is then very dependent on the nitrogen reserves accumulated before beheading. The expression of apical control thus seems to be determined by the nitrogen absorption capacity, which is conditioned by the light intensity. Our study has shown that the nitrogen status of the plant is a key factor in regulating apical control.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. [160 p.]
  • Annexes : Bibliographie p. 130-143. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.