Etude du protéome de tumeurs colorectales

par Damien Besson

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Catherine Guette et de Olivier Coqueret.

Soutenue en 2013

à Angers .


  • Résumé

    Les avancées récentes dans l'étude des phénomènes aboutissant au cancer montrent que chaque tumeur possède des caractéristiques physiopathologiques qui lui sont propres. L'apport de biomarqueurs, permettant de réaliser des diagnostics moléculaires précis est donc un enjeu primordial. Une analyse protéomique quantitative globale basée sur l'utilisation du marquage iTRAQ TM a été réalisée sur des tumeurs colorectales congelées. Ces tumeurs ont été analysées en fonction de leur stade TNM d'une part, et de leur statut concernant l'oncogène KRAS d'autre part. Afin de compléter notre analyse nous avons également analysé le protéome de lignées cellulaires colorectales. Nous avons également examiné le stroma de ces tumeurs, et nous avons développé une technique d'analyse d'un sous-protéome : le glycoprotéome. L'ensemble de ces résultats nous a conduit à proposer une base de données des protéines identifiables dans ce modèle constituée de 3 168 protéines. 513 des protéines que nous avons identifiées sont susceptibles d'être sécrétées par les tumeurs et constituent une base de données de candidats biomarqueurs pour le cancer colorectal. Nous avons également validé l'un d'entre eux : l'OLFM4. Il s'agit d'un candidat biomarqueur potentiel pour la détection précoce des cancers colorectaux, et nous avons également mis en évidence que son niveau d'expression était modifié lorsque la tumeur était mutée sur l'oncogène KRAS. Nous nous sommes également intéressés à ses fonctions cellulaires, et nous avons montré qu'elle participait à la résistance des tumeurs aux traitements, et il est probable qu'elle joue un rôle dans la dissémination tumorale.


  • Résumé

    Recent advances in the study of phenomena leading to cancer show that each tumor has their own pathophysiological characteristics. The contribution of biomarkers to achieve specific molecular diagnostics is a key issue. A comprehensive quantitative proteomic analysis based on the use of iTRAQ labeling was performed on frozen colorectal tumors. These tumors were analyzed according to their TNM stage on one hand, and their status of the KRAS oncogene in another hand. To complete our analysis we also analyzed the proteome of colorectal cell lines. We also examined the stroma of these tumor, and we have developed a technique for analyzing a subproteome : the glycoproteome. All these results led us to propose a database of proteins identified in this model with 3168 proteins. 513 proteins we identified are likely to be secreted by tumors and constitute a database of candidate biomarkers for colorectal cancer. We also validated one of them : OLFM4. This is a potential candidate biomarker for the early detection of colorectal cancer, and we also demonstrated that the expression level was changed when the tumor has expressed KRAS oncogene. We are also interested in its cellular functions, and we showed that it was involved in tumor resistance to treatment, and it is likely to play a role in tumor dissemination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 323 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Droit - Economie - Santé.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.