Effets de la qualité de la lumière sur l'élaboration de l'architecture du rosier buisson

par Farouk Abidi

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Nathalie Leduc.

Soutenue en 2013

à Angers .


  • Résumé

    La forme globale d'une plante ornementale est un des ses critères esthétiques majeurs. Celle-ci est conditionnée par son architecture, en particulier par le débourrement des bourgeons et l'élongation des axes. Les facteurs environnementaux et notamment la lumière, ont un impact fort sur ces deux processus. Manipuler les conditions d'éclairement des jeunes plantes en culture pourrait permettre de produire des plantes de formes innovantes, avec des pratiques respectueuses de l'environnement. Il existe toutefois un déficit important de connaissances sur les mécanismes de régulation du développement des plantes par la lumière. Dans cette thèse, nous avons étudié l'impact de la lumière bleue sur le développement architectural de deux variétés de rosier-buisson en couplant des approches morphologiques, histologiques et moléculaires. Nos résultats montrent que la lumière bleue monochromatique a un effet dépressif sur l'assimilation photosynthétique des rosiers mais induit chez les deux cultivars, une activité organogénétique du méristème, une croissance des métamères et un développement floral similaires à ceux induits par un spectre lumineux complet. Au contraire, la suppression du spectre bleu de la lumière blanche stimule l'élongation des axes d'ordre I chez l'un des cultivars. Cette stimulation résulte de l'augmentation de l'assimilation chlorophyllienne et de l'élongation cellulaire au sein des entre-noeuds. Ce photo-contrôle s'exerce sur l'expression de gènes du métabolisme glucidique et du relâchement pariétal. Notre étude sur mutants de photorécepteurs de pois suggère que le phytochrome B est le photorécepteur majeur impliqué dans cette réponse à la lumière bleue.


  • Résumé

    The global shape of an ornamental plant is one of its major aesthetic criteria. It is controled by its architecture, particularly by bud bursting and shoot elongation. Environmental factors including light have a strong impact on both processes. The management of the lighting conditions during plant culture could help to produce plants with innovative shapes, using environmentally-friendly practices. However, there is a significant lack of knowledge about the mechanisms involved in the regulation of plant development by light. In this thesis, we studied the effect of blue light on the architectural development of two varieties of rose bushes coupling morphological, histological and molecular approaches. Our results show that monochromatic blue light has a depressive effect on the photosynthetic assimilation of roses but induces in both cultivars, same meristem organogenetic activity, internodes growth and floral development than full spectrum light. On the contrary, the removal of blue raies from white light stimulates the elongation of the first order axis in one of the two studied cultivars. This stimulation results from the increase of leaf photosynthetic assimilation and internode cell elongation. This photo-control is exerted on the expression of genes involved in sugar metabolism and cell wall loosening. Our study of photoreceptor mutants in pea suggests that phytochrome B is the major photoreceptor involved in this response to blue light.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 100-121

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.