Mise en évidence d'une altération fonctionnelle du récepteur soluble de l'immunité innée PTX3 dans la mucoviscidose

par Yveline Hamon

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Yves Delneste.

Soutenue en 2013

à Angers .


  • Résumé

    La pentraxine longue PTX3, récepteur soluble de l'immunité innée, joue un rôle important dans la protection contre certains pathogènes, en favorisant leur élimination et l'initiation de réponses immunitaires protectrices. PTX3 a notamment un rôle protecteur lors d'infections par Aspergillus fumigatus et Pseudomonas aeruginosa. La mucoviscidose, maladie héréditaire grave à transmission autosomique récessive, est caractérisée par des infections pulmonaires récurrentes, notamment par ces deux pathogènes. Nous avons donc émis l'hypothèse que le statut de PTX3 pourrait être altéré chez ces patients. L'expression et l'intégrité de PTX3 ont été analysées dans les expectorations de 51 patients atteints de mucoviscidose et de 7 patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Les résultats montrent que la concentration de PTX3 est augmentée dans les sérums de patients atteints de mucoviscidose. Au contraire, la concentration de PTX3 dans les expectorations de patients atteints de mucoviscidose est considérablement plus faible que celle des patients atteints de BPCO. Cette faible concentration de PTX3 résulte d'un clivage protéolytique par l'élastase du neutrophile et par les protéases sécrétées par Aspergillus fumigatus. De manière intéressante, le domaine N-terminal de PTX3, impliqué dans la protection contre Aspergillus fumigatus, est préférentiellement dégradé par ces protéases. Cette dégradation est spécifique de la pentraxine longue PTX3 car les pentraxines courtes, CRP et SAP, ne sont pas dégradées. Ces résultats indiquent que la protéolyse sélective de PTX3 au niveau des voies respiratoires des patients atteints de mucoviscidose peut expliquer, en partie, les infections pulmonaires récurrentes par certains pathogènes.


  • Résumé

    The prototypic long pentraxin PTX3, a soluble pattern recognition receptor, plays an important role in innate defense against selected pathogens, by favoring their elimination and the initiation of protective responses. PTX3 has notably beneficial effects in mice infected with Aspergillus fumigatus and Pseudomonas aeruginosa. Cystic fibrosis (CF), a severe inherited autosomal recessive disease, is characterized by recurrent lung infections, especially by these two pathogens. We thus hypothesized that the status of PTX3 may be altered in CF patients. The levels and integrity of PTX3 were analyzed in the sputum samples from 51 CF patients and 7 patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD). The levels of PTX3 were increased in serums from CF and COPD patients, compared to healthy subjects, reflecting their infectious status. Surprisingly, the levels of PTX3 in sputum samples were dramatically lower in CF patients than in COPD patients. The low concentrations of PTX3 resulted from a proteolysis cleavage by elastase and Aspergillus fumigatus proteases. Interestingly, the N-terminal domain of PTX3, involved in the protection against Aspergillus fumigatus, is preferentially degraded by these proteases. These results indicate that the selective proteolysis of PTX3 in the CF lung may explain, at least in part, the recurrent lung infections by PTX3-sensitive pathogens in CF patients.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 385 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Droit - Economie - Santé.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.