La force d'une institution disqualifiée : les logiques sociales du voilement des musulmanes en France

par Julien Beaugé

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Patrick Lehingue.

Soutenue en 2013

à Amiens .


  • Résumé

    Alors que l'on s'interroge le plus souvent sur les "motivations" des jeunes femmes qui se voilent aujourd'hui en France (le "pourquoi"), cette thèse s'est plutôt attachée au processus du voilement, à la rencontre entre une "histoire faite chose" et une "histoire faite corps" (le "comment"). Dans une première partie, on s'est demandé dans quelle mesure le port du voile pouvait être considéré comme un "héritage culturel" familial. Il apparaît, en fait, que cet usage a rarement été transmis au sein des familles immigrées musulmanes. Mais c'est justement pour cette raison qu'il peut revêtir une telle importance symbolique pour une génération de musulmanes nées en France, scolarisées longuement et s'étant constituées un petit capital culturel de nature religieuse. La contrepartie de leur "subjectivation" par l'Islam est cependant leur soumission accrue à une domination de type hiérocratique. Dans une deuxième partie, on a reconstitué les étapes par lesquelles les musulmanes voilées passent au cours de leur itinéraire les conduisant à se voiler. Enfin, dans la troisième partie, on a essayé de comprendre ce qui permettait de "tenir bon" une fois voilée. Réfutant l'hypothèse d'une politisation du voile par "en bas" (le "fichu islamiste"), on défend la thèse que paradoxalement, les difficultés rencontrées avec le voile contribuent à accroître encore l'attachement qu'on peut lui porter. Le port du voile, particulièrement dans le contexte français, constitue une sorte d'ascèse intramondaine

  • Titre traduit

    The strength of a disqualified institution : the social logic of Muslim veiling in France


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (557 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. (468 réf.) p. 485-510. Webographie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 55 2013-7

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 13/AMIE/0053
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.