La mutation K-RAS détectée dans la marge de résection veineuse d'une pièce de duodénopancréatectomie céphalique définit la notion de "marge génique" et peut modifier la technique chirurgicale

par Olivier Turrini

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Oncologie

Sous la direction de Juan Lucio Iovanna.

Le président du jury était Jean-Robert Delpero.

Le jury était composé de Juan Lucio Iovanna, Jean-Robert Delpero, François Paye, Alain Sauvanet, Laurence Chiche.

Les rapporteurs étaient François Paye, Alain Sauvanet.


  • Résumé

    La technique d'une DPC pour adénocarcinome a évolué ces dernières années tant au niveau sécurité qu'au niveau carcinologique mais cela n'a pas suffit à faire progresser la survie. On peut se demander si la modification de la technique chirurgicale pourrait avoir un impact significatif sur la survie.A) Nous avons recherché, sur 23 pièces de DPC encrées, la présence de la mutation K-ras au niveau de la marge veineuse affirmée R0 en analyse histologique : 13 spécimens (groupe kras+) exprimaient une mutation K-ras au sein de la marge veineuse versus 10 spécimens (groupe kras-) ne l'exprimant pas. Les tumeurs des 2 groupes étaient comparables (taille, envahissement ganglionnaire, engainement périnerveux…). La survie globale à 1 an et 3 ans des groupes kras- versus kras+ étaient de 80% versus 84,6% et 16,7% versus 0% (p=0,03), respectivement. Les médianes de survie des groupes kras- versus kras+ étaient de 24 mois versus 16 mois (p=0,04), respectivement.B) Nous avons comparé, après appariement, 19 patients ayant eu une DPC avec résection « par excès » de la veine porte (groupe VP) avec 19 patients ayant eu une DPC sans résection de la veine porte (groupe contrôle). Les survies médianes et à 3 ans du groupe VP versus groupe contrôle étaient 42 mois versus 22 mois (p=0,04) et 60% versus 31% (p=0,03), respectivement.En conclusion, notre travail a montré qu'au-delà de la marge déterminée par le chirurgien pendant la chirurgie, de celle de l'anatomopathologiste déterminée par l'analyse microscopique, il existait une marge génique. La résection systématique de la veine porte semblait bénéfique car elle permettait sans doute de passer au-delà de cette marge génique.


  • Résumé

    Pancreticoduodenectomy (PD) for adenocarcinoma was safer during the last decades but did not improve survival. We sought to determine if technical changes during PD could improve survival.A) In a first study, we determine the presence of K-ras mutation in the venous margin of 23 PD's specimens. Thirteen specimens had K-ras mutation (kras+ group) and 10 specimens did not (kras- group). Except K-ras mutation status, tumors of the 2 groups were not different when comparing major histological findings (margin status, lymph node invasion, perineural invasion…). Overall 1- and 3-years survival of patients of kras- group versus kras+ group were 80% versus 84,6% and 16,7% versus 0% (p=0,03), respectively. Median survival of patients of kras- group versus kras+ group were 24 months versus 16 months (p=0,04), respectively.B) In a second study, we compared 19 patients with “excessive” portal vein resection during PD (PV group) with 19 matched patients who underwent PD without venous resection (control group). Median survival of patients of PV group versus control group were 42 months versus 22 months (p=0,04), respectively.In conclusion, we showed that the « genic margin » concept was consistent. Systematic portal vein resection could avoid positive genic margin and might be benefic for patient who underwent PD for resecable adenocarcinoma.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(80 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 41 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.