Suivi temportel des niveaux de concentration en atmosphère intérieure lors de l'application d'insecticides ménagers

par Aude Vesin

Thèse de doctorat en Chimie de l'environnement

Sous la direction de Henri Wortham et de Étienne Quivet.

Soutenue le 18-04-2013

à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences de l'Environnement (Marseille) .

Le président du jury était Sylvia Pietri.

Le jury était composé de Étienne Quivet.

Les rapporteurs étaient Alain Walcarius, Abdelwahid Mellouki.


  • Résumé

    L'étude du comportement dynamique des substances actives pendant l'épandage de produits insecticides ménagers commerciaux dans les atmosphères intérieures nécessite le développement et l'adaptation de procédures analytiques de mesure en ligne ayant une résolution temporelle élevée. Un HS-PTR-MS et un HR-ToF-AMS ont par conséquent été utilisés pour mesurer les contaminants à la fois en phase gazeuse et particulaire. Les substances actives ciblées par cette étude appartiennent à la famille des pyréthrinoïdes, présentes dans différentes formulations commerciales du type diffuseurs électriques et sprays aérosols, qui ont été appliqués dans une pièce d'étude simulant une atmosphère réelle dans la maison expérimentale MARIA du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Les résultats de ces mesures montrent des pics de concentration compris entre 1,5 et 8,5 µg.m-3, après 8 heures de branchement des diffuseurs électriques. Les pics de concentration des substances actives après l'application des sprays peuvent atteindre plusieurs dizaines de µg.m-3. La ventilation et la sédimentation des aérosols apparaissent comme des mécanismes majeurs d'élimination des polluants du compartiment air. Par ailleurs, une distribution importante des substances actives avec les surfaces de la pièce (murs, sol, plafond, particules en suspension et poussières) est observée. L'évaluation de l'exposition par inhalation aux produits insecticides étudiés montre qu'il n'existe a priori pas de risque pour la santé. Néanmoins, une évaluation intégrée, prenant en compte toutes les voies d'exposition est nécessaire avant de conclure à une absence de risque sanitaire.


  • Résumé

    The study of the dynamic behaviour of the active substances during the application of commercial household insecticide products in indoor atmospheres requires the development of the adaptation of on-line analytical procedures with high time resolution. A HS-PTR-MS and a HR-ToF-AMS have therefore been used to measure contaminants both in the gaseous and particulate phase. The active substances targeted by this study belong to the pyrethroids, which are present in different commercial formulations like electric vaporizers and sprays that were applied in a full-scale test room simulating a real atmosphere in the experimental house MARIA of the French scientific and technical centre for building. The results of these measurements show that peak concentrations during a 8h-emission of electric vaporizers range from 1,5 et 8,5 µg.m-3. The peak concentrations of active substances during spraying can reach several dozens of µg.m-3. Ventilation and deposition of aerosols are major elimination mechanisms of pollutants from the air compartment. Moreover, an important distribution of active substances with the surfaces of the room (walls, floor, ceiling, suspended particles and dust) is observed. The evaluation of inhalation exposure to the studied insecticide products show that adverse effects are not likely to occur. Nevertheless, to conclude that these products are safe, it is necessary to perform an integrated evaluation, taking into account all exposure routes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.