Contrôle cognitif en situation d'audience et de coaction : Une approche à l'Interface de la Psychologie Sociale Expérimentale, de la Psychologie Cognitive et des Neurosciences Intégratives

par Clément Belletier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pascal Huguet.

Le président du jury était Franck Vidal.

Le jury était composé de Pascal Huguet, Franck Vidal, Olivier Corneille, Olivier Desrichard, Jean-François Bonnefon.

Les rapporteurs étaient Olivier Corneille, Olivier Desrichard.


  • Résumé

    La présence des congénères constitue l’élément de base du contexte social, dont la psychologie sociale expérimentale tente depuis un siècle de comprendre les influences (positives et négatives) et autres mécanismes sous-jacents. Chez l’homme, ces influences repérables sur la cognition dépendent souvent de la capacité évaluative de la personne présente. À l’interface de la psychologie sociale, de la psychologie cognitive et des neurosciences intégratives, notre thèse est que la présence évaluative d’autrui (la présence de l’expérimentateur) affaiblit de manière transitoire le contrôle exécutif, avec une double influence : néfaste dans les activités complexes impliquant un conflit de réponses, et bénéfique dans les activités dont la réussite n’implique que l’émission de réponses automatiques. Nos résultats (quatre études) soutiennent la thèse défendue à partir du couplage de la tâche de Simon (permettant une mesure du contrôle exécutif) ou de son adaptation récente en version partagée (présence d’un coacteur) avec des enregistrements électromyographiques. Ces résultats confortent ainsi notre approche intégrative des influences attachées à la présence d’autrui, dont les implications pratiques sont fortes s’agissant notamment de l’étude des processus cognitifs en laboratoire.

  • Titre traduit

    Cognitive control in audience and coaction conditions : an approach at the interface of experimental social psychology, cognitive psychology and integrative neuroscience


  • Résumé

    The presence of conspecifics is the basic element of the social context, whose experimental social psychology has been trying for a century to understand the influences (positive and negative) and underlying mechanisms. In humans, these influences on cognition often depend on the evaluative capacity of the person present. At the interface of social psychology, cognitive psychology, and integrative neuroscience, our thesis is that the presence of evaluative others (experimenter presence) temporarily weakens executive control, with a negative influence in complex activities involving response conflict, and a beneficial influence in activities requiring only the emission of automatic responses to succeed. Our results (four studies) support our thesis based on the coupling of the Simon task (measuring executive control) or its recent adaptation (shared version implying the presence of a coactor) with electromyographic recordings. Our findings confirm our integrative approach of social presence effects, whose practical implications are strong, particularly with regard to the study of cognitive processes in the laboratory.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (235 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 206-222

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.