L'image de l'Orient dans l'oeuvre de la princesse Bibesco

par Lavinia Şerbu

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Claude-Pierre Perez et de Marina Muresanu Ionescu.


  • Résumé

    L’Orient de la Princesse Bibesco comporte plusieurs facettes et dépasse la dimension spatiale. Dans cette recherche, nous avons abordé premièrement une expérience « antérieure » à l’existence terrestre de Marthe, dévoilée dans ses mémoires– La Nymphe Europe. Livre I. Mes vies antérieures . Cette première partie nous l’avons appelée l’Orient historique/ hérité. Ensuite, notre recherche met en question un Orient créé (au palais de Mogoşoaia, sa résidence roumaine qu’elle appelle « un coin d’Orient »), un autre Orient vécu et idéalisé dans des notes de voyages où elle se montre plutôt une observatrice subjective et parfois critique. Finalement un Orient conservé est dévoilé dans le folklore roumain représentant d’une part, le retour aux sources de l’humanité et d’autre part, l’élément exotique pour le public étranger. La vocation pour cette culture est constante dans la plupart des œuvres bibesciennes et exploitée sous différentes formes. Ce concept n’aura jamais dans son œuvre un sens dépréciatif, bien au contraire. Marthe Bibesco cherche la légende, le charme, le mirage orientaux. Pour elle le terme Orient ne désigne pas cet espace clos d’où tout le monde veut s’évader, mais la terre authentique, capable d’offrir à l’explorateur le plus beau spectacle.

  • Titre traduit

    The Orient image in the creation of the Princess Bibesco


  • Résumé

    Princess Marthe Bibesco’s Orient enfolds many facets and it rises above the spatial dimension. In our research, we have especially centred round the “historical” or the “inherited” Orient, identified in her memoirs La Nymphe Europe. Livre I. Mes vies antérieures , and the “created” Orient (at Mogosoaia Palace, her Romanian residence). The second part of the research paper emphasizes the “experienced”/ “real” Orient as space narrated in her notes on travelling where the Princess proved to be a subjective observer and rarely a critic. At last, the Orient appears as “preserved” in the Romanian folklore. The latter represents on one hand, the return to origins and on the other hand, it becomes the exotic element for the foreign audience. The vocation for this culture is constantly found in Bibesco’s work and exploited in many different ways. This concept will never have a disparaging sense, on the contrary. Marthe Bibesco is in search of legend, charm, oriental mirage. For her the term “Orient” does not suggest closed space, but authentic territory, capable of offering to the explorer the most spectacular performance.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.