Organisation de la formation et perception de l’identité professionnelle : le cas des formations des métiers du bois au Gabon

par Rolie Nsi Be

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jacques Ginestié.

Le président du jury était Michel Larini.

Le jury était composé de Jacques Ginestié, Michel Larini, Daniel Guitard, Mario Cottron, Félicien Mendene M'ekwa.

Les rapporteurs étaient Daniel Guitard, Mario Cottron.


  • Résumé

    Le Gabon, depuis 2010, a interdit l'exportation des grumes. À travers cette décision, les autorités prônent la valorisation du bois sur le territoire national avant son exportation. Ceci à poser la problématique des disponibilités de la main-d'œuvre formé dans les institutions de formation pour transformer ce bois sur le plan local. Les structures existent en nombre suffisant pour la deuxième transformation où les entreprises sont plus artisanales qu’industrielles et le nombre d’entreprises dans la fabrication industrielle est inexistant. Cela ouvre un grand champ pour questionner les possibilités d’adéquation : des formations, de l’efficacité de leur action de formation ou de l’engagement des acteurs(élèves, enseignants, formateurs en entreprises…) engagés dans ces formations. De fait nous sommes allées questionner les élèves pour identifier les réalités de satisfaction, d’apprentissage et d'adaptation afin de cerner les éléments qui leur permettent de se construire une identité professionnelle utile à leur adaptation à leur profession pour une meilleure adéquation. Les résultats de ce travail permettront d’avoir un regard critique sur les réelles attentes des jeunes qui s’orientent vers l’enseignement technique et la formation professionnelle au Gabon. Pour l’administration et l’industrie du bois, ce regard doit encourager des analyses concrètes sur les besoins en terme de réforme pour l’industrie et la formation afin d’identifier les facteurs d'efficacité à prendre en compte pour l'évaluation, l’optimisation des formations et des facteurs d'adaptation de la main-d’œuvre destinée au travail dans ce secteur actuellement.


  • Résumé

    Gabon, since 2010, has banned the export of logs. Through this decision, the government encourages the processing of wood in the country before it is exported. This to raise the issue of availability of trained manpower in training institutions to transform the wood locally. Structures exist in sufficient numbers for the second transformation where companies are more artisanal than industrial and the number of companies in the industrial manufacturing is non-existent. This opens a large field of possibilities to question the adequacy: training, the effectiveness of their training action or commitment of the actors (students, teachers, trainers companies) engaged in such training. In fact we went to ask the students to identify the realities of satisfaction, learning and adaptation in order to identify the elements that allow them to build useful professional identity in their adaptation to their profession for a better fit. The results of this thesis will take a critical look at the real expectations of young people are moving towards technical education and vocational training at Gabon. For the administration and the wood industry, this look must encourage practical analysis of the needs in term of reform for the industry and training to identify efficiency factors to be taken into account for the evaluation optimization training and adaptation of the workforce for work in this sector currently factors.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.