L'action publique liée à l'alimentation et les stratégies des entreprises de l'industrie alimentaire en France

par Leïla Messaoudene

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Rodolphe Lopez et de Solange Hernandez.

Le président du jury était Jean Desmazes.

Le jury était composé de Jean-Rodolphe Lopez, Solange Hernandez, Jean Desmazes, Véronique Bon, Samuel Mercier.

Les rapporteurs étaient Véronique Bon, Samuel Mercier.


  • Résumé

    Le mix instrumental de la politique alimentaire française induit une responsabilisation des acteurs de l’industrie agroalimentaire. Toutefois, ce partage d’enjeux est traversé par des logiques contradictoires. Dans cette étude, nous proposons d’analyser dans quelle mesure les instruments de l’action publique liée à l’alimentation interagissent avec les stratégies des entreprises de l’industrie alimentaire française.Pour y parvenir, nous nous appuyons en particulier sur la logique instrumentale de la politique alimentaire, l’approche par les parties prenantes et la théorie néo-institutionnelle. Nous analysons, grâce à la méthode de l’étude de cas unique, enchâssée, les réactions stratégiques d’une pluralité d’acteurs autour de la politique alimentaire.Cette étude contribue à l’analyse des politiques publiques, dans une perspective organisationnelle en l’appliquant au domaine de l’alimentation.Cette recherche a aussi permis d’identifier des modalités de renouvellement de l’action publique, avec une figure étatique qui se renforce. L’Etat, grâce à la mobilisation intelligente de ces parties prenantes, augmente sa capacité d’influence sur certains pans de la société et de la vie quotidienne des citoyens. Finalement, il semblerait que le désengagement observé de l’Etat soit dans certains domaines à relativiser. Derrière un effacement apparent, l’Etat continue à jouer son rôle mais selon des modalités renouvelées, sans doute plus adaptées au contexte actuel.

  • Titre traduit

    Public action related to food and business stratefies of food in France


  • Résumé

    The instrumental mix of French food policy induces a responsibility to the players in the food industry . However, this share issue is crossed by conflicting logics. In this study , we propose to analyze to what extent the instruments of public policy related to food interact with the business strategies of the French food industry.To achieve this, we rely particularly on the approach by stakeholders . We analyze , using the method of the single case study , embedded , strategic reactions of a plurality of actors around food policy.This study contributes to the analysis of public policies, an organizational perspective by applying it to the field of nutrition.This research also identified renewal terms of public policy , with a state figure is increasing. The State, through intelligent engagement of these stakeholders , increases its influence on some sections of society and daily life of citizens.Finally , it seems that the disengagement of the state is observed in some areas relative. Behind an apparent deletion, the state continues to play its role, but in a manner renewed, probably more suited to the current context.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.