Essays on the econometrics of inequality and poverty measurements

par Abdoul Aziz Junior Ndoye

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Lubrano.

Le président du jury était Stephen Bazen.

Le jury était composé de Michel Lubrano, Stephen Bazen, Christian P. Robert, Karim M Abadir, Habiba Djebbari.

Les rapporteurs étaient Christian P. Robert, Karim M Abadir.

  • Titre traduit

    Essais à l'économétrie des mesures d'inégalité et de pauvreté


  • Résumé

    Cette thèse est composée de quatre essais sur l'économétrie des mesures d'inégalité et de pauvreté. Elle fournit un traitement statistique fondé sur l'analyse de modèles probabilistes de mélange fini de distributions et de modèle de régression quantile, le tout dans une approche Bayésienne.Le deuxième chapitre s'intéresse à la modélisation d'une distribution de revenus par un mélange fini de lois log-normales dont les paramètres sont estimés par la méthode d'échantillonnage de Gibbs. Ce chapitre propose une méthode d'inférence statistique pour certains indices d'inégalité par une Rao-Blackwellisation de l'échantillonnage de Gibbs. Le troisième chapitre propose une estimation Bayésienne de la récente régression quantile non-conditionnelle basée sur la fonction d'influence recentrée (regression RIF) dans laquelle la densité est estimée par un mélange de lois normales. De cette approche, on déduit une inférence Bayesienne pour la méthode de décomposition d'Oaxaca-Blinder. La méthode proposée est utilisée pour analyser la dispersion des salaires aux Etats-Unis entre 1992-2009.Le quatrième chapitre propose une inférence Bayésienne d'un mélange de deux lois de Pareto simples pour modéliser la partie supérieure d'une distribution de salaires. Cette approche est utilisée pour analyser la répartition des hauts salaires aux Etats-Unis afin de tester les deux modèles (Tournoi et Superstar). Le cinquième chapitre de la thèse est consacré à l'analyse des rendements privés de l'éducation sur le revenu des ménages et des inégalités entre les populations urbaines et rurales. Il considère le cas du Sénégal et utilise les dépenses totales de consommation comme indicateur du revenu.


  • Résumé

    This dissertation consists of four essays on the econometrics of inequality and poverty measurement. It provides a statistical analysis based on probabilistic models, finite mixture distributions and quantile regression models, all using aBayesian approach.Chapter 2 models income distribution using a mixture of lognormal densities. Using the analytical expression of inequality indices, it shows how a Rao-Blackwellised Gibbs sampler can lead to accurate inference on income inequality measurements even in small samples.Chapter 3 develops Bayesian inference for the unconditional quantile regression model based on the Re-centered Influence Function (RIF). It models the considered distribution by a mixture of lognormal densities and then provides conditional posterior densities for the quantile regression parameters. This approach is perceived to provide better estimates in the extreme quantiles in the presence of heavy tails as well as valid small sample confidence intervalsfor the Oaxaca-Blinder decomposition.Chapter 4 provides Bayesian inference for a mixture of two Pareto distributions which is then used to approximate the upper tail of a wage distribution. This mixture model is applied to the data from the CPS ORG to analyze the recent structure of top wages in the U.S. from 1992 through 2009. Findings are largely in accordance with the explanations combining the model of superstars and the model of tournaments in hierarchical organization structures. Chapter 5 makes use of the RIF-regression to measure both changes in the return to education across quantiles and rural urban inequality decomposition in consumption expenditure in Senegal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?