Parcours de formation et d’insertion : une comparaison des systèmes éducatifs français et suisse à l'aune de la théorie des capabilités

par Noémie Olympio

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Éric Verdier et de Vanessa Di Paola.

Le président du jury était Jérôme Gautié.

Le jury était composé de Éric Verdier, Vanessa Di Paola, Jérôme Gautié, Jean-Marc Falter, Jean-Michel Bonvin, Josiane Vero.

Les rapporteurs étaient Jean-Marc Falter, Jean-Michel Bonvin.


  • Résumé

    De nos jours, les comparaisons internationales dans le champ de l’éducation semblent particulièrement d’actualité comme en témoignent la multiplication des ouvrages sur le sujet, l’augmentation des rapports internationaux et la recrudescence des évaluations standardisées sur les compétences des élèves. Dans cette thèse, les systèmes éducatifs sont examinés du point de vue de leur capacité à favoriser l’égalité et à créer des opportunités pour les individus. Nous opérons un focus particulier sur la France et la Suisse, deux systèmes dans lesquels l’organisation de l’éducation est fondamentalement différente. Ces systèmes éducatifs sont comparés à l’aune de la théorie des « capabilités » de Amartya Sen. Cette théorie permet de nous intéresser au degré de liberté que peuvent avoir les individus dans leur parcours et à l’ensemble des possibilités disponibles dont ils bénéficient, ce que nous pouvons appeler leur « espace des possibles ». Nous analysons alors comment les opportunités et les contraintes peuvent s’ouvrir ou se fermer dans le temps dans chaque système éducatif. Dans la mesure où l’analyse de la liberté de choix et des opportunités des personnes nécessitent une approche dynamique, la partie empirique est basée sur deux bases de données longitudinales. Pour la Suisse nous mobilisons les données TREE (Transition de l’Ecole à l’Emploi) et pour la France les données du panel DEPP-EVA (Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance -Entrée dans la Vie Adulte).

  • Titre traduit

    Educational trajectories and labour market entry : towards a comparison of the Swiss and French education systems in the light of the capabilities' theory


  • Résumé

    International comparisons in the field of education seem to be particularly in vogue at the moment, as reflected in the proliferation of books on the subject, the burgeoning number of international reports and a fresh upsurge in standardised student assessments. In this thesis, education systems are examined from the perspective of their ability to contribute to equality and in particular to create opportunities for individuals. We particularly focus on France and Switzerland, two systems in which organisation of education is fundamentally different. These education systems are then compared in the light of Amartya Sen’s theory of capabilities. This theory allows us to investigate the degree of freedom that individuals have in their trajectories and the range of opportunities available to them, what might be called their ‘opportunities space’. Then we analyse how opportunities and constraints open up and close off over time in each education system. Considering that the analysis of people free choices and opportunities require a dynamic approach, the empirical part is based on two longitudinal database. For Switzerland, we make use TREE (Transition from Education to Employment) and the DEPP-EVA panel for France (Department of Evaluation, Forecasting and Performance - Adulthood Entry).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.