Les conflits d’usages dans les pays en voie de développement : stratégies de résolution et de prévention pour assurer la croissance économique et le bien-être humain. Le cas du barrage de Chotiari au Pakistan

par Habibullah Magsi

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de André Torre.

Le président du jury était Tomaz Ponce Dentinho.

Le jury était composé de André Torre, Thierry Kirat, Alban Thomas.

Les rapporteurs étaient Mélanie Doyon, Denis Requier-Desjardins.


  • Résumé

    Ce travail est consacré à l'analyse des outils et méthodes de prévention et de pilotage des conflits d'usage dans les pays en voie de développement, et plus particulièrement à l'étude des conflits liés à l'installation de nouvelles infrastructures, qui ont provoqué l'expropriation d'habitations et d'exploitations agricoles ainsi que la disparition de nombreuses ressources productives dans les espaces ruraux. L'étude se fonde sur le cas du barrage de Chotiari, au Pakistan, avec une analyse de l'impact du projet sur les ressources naturelles et socio-économiques de la région, ainsi que des racines de ce conflit. Une attention particulière est accordée au réseau d'acteurs utilisateurs de l'espace, ainsi qu'à la violation des droits de propriété, qui a provoqué des asymétries de pouvoir et conduit à la montée des conflits d'usage de l'espace. Notre recherche montre que les conflits résultant du lancement de ce projet résultent de causes structurelles (tels que des décisions unilatérales, l'absence d'études et d'expertises scientifiques et techniques, la corruption, l'importance d'intérêt internationaux et l'absence de politique nationale d'intégration) comme de facteurs plus locaux (comme le népotisme, la diversité ethnique et l'illettrisme). Par ailleurs, les déplacements forcés de populations locales ont conduit à une multiplication des oppositions et des confrontations. Pour finir nous tirons de ces résultats un certain nombre de recommandations en termes de prévention et de pilotage des conflits, fondées sur la mobilisation des relations de proximité.

  • Titre traduit

    Land use conflicts in developing countries : framing conflict resolution and prevention strategies to ensure economic growth and human welfare. The case of Chotiari water reservoir from Pakistan


  • Résumé

    This research discusses the tools of land use conflict analysis and methods for their prevention and management, on the basis of existing conflicts created by infrastructural projects in developing countries. Such conflicts have entailed expropriation of homes, farm businesses and other productive resources in rural settings. Specifically, we use data from the case of Chotiari water reservoir project in Pakistan, where we put stress on project impacts on socio-economic and natural resource values in the region, by highlighting root causes of the conflicts with response to land use decision. We also paid attention on the network of actors over land use and property right violation, which have created dissimilar power distribution and significant land use conflicts. Through this research we show that conflicts created by the project have resulted from structural factors (unilateral decision, lack of technical and scientific investigation, corruption, international interest, and non-existence of national resettlement policy) and proximate factors (nepotism, ethnic diversity/disarray, and illiteracy). Moreover, forceful displacement of local population has led for multiplication of the confrontations. From these results, we provide helpful insights and information for the recommendations in terms of land use conflict prevention and management, mainly based on proximity relations analysis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris Claude Bernard. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.