Étude archéologique des ğebels Barīšā et il-A‘la, complément d’inventaire et relevés des villages

par Fadi Suleiman

Thèse de doctorat en Histoire et archéologie des mondes anciens

Sous la direction de Michel Terrasse.

Soutenue en 2012

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Le but de ce nouvel inventaire archéologique des ğebels Barīšā et il-A‘la est de compléter et de systématiser notre connaissance du patrimoine archéologique et architectural romano-byzantin du Massif calcaire de la Syrie du Nord. Ce patrimoine est constitué de villages dans un excellent état de conservation, mais également de sites en cours de disparition, où seuls quelques vestiges subsistent. Sur les 27 sites qui constituent mon corpus, nous avons pu recenser des maisons, des églises, des monastères, des pressoirs, des auberges, des andrôns, des tombeaux, des tours, des citernes, des carrières. Ces éléments s’insèrent dans un cadre qui lui aussi doit être étudié. L’identification de sites, leur inventaire, le classement des édifices qui les composent, puis leur comparaison et leur analyse architecturale et archéologique constituent l’épine dorsale de la connaissance archéologique. Par conséquent, ce travail d’inventaire ne se limite pas seulement au terrain et à une quantification des vestiges. Il doit aller au-delà. Après un premier repérage de terrain, un premier travail a été de fixer des principes descriptifs qui pouvaient s’appliquer à chaque site. La collecte des données (photos, dessins et relevés archéologiques) nécessaires à une approche scientifique et statistique a ensuite été utilisée dans un travail de comparaison et d’analyse

  • Titre traduit

    Archaeological study of ğebels Barisa and il-A‘la, complement of inventory and surveys of the villages


  • Résumé

    The purpose of the new archæological inventory of ğebels Barīšā and il-A‘la is to complete and systematize our knowledge of the archæological heritage and architectural romano-byzantine to limestone massif of Northern Syria. This heritage is made up of villages in excellent state of preservation, but also some of them in the process of disappearing, where only few vestiges remain. In the 27 villages, we were able to identify homes, churches, monasteries, presses, inns, andrôns, tombs, towers, tanks and careers. These elements fit into a framework that also must be studied. The identification of sites, their inventory, the classification of buildings that compose, then there compared of the architectural and archæological analysis, are the elements of archæological knowledge. Therefore, this inventory work is not limited only to the land and a quantification of the remains. It must go beyond. After an initial survey of land, a first work was to establish principal descriptions that could be applied to each site. In the data collection, photos, drawings and archæological surveys necessity for a scientific and statistical approach and was then used in a work of comparison and analysis

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(361, 520 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 311-317. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 930 SUL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.