Life cycle thinking and waste policy : between science and society

par David Andrew Lazarevic

Thèse de doctorat en Développement durable

Sous la direction de Nicolas Buclet et de Nils Brandt.

Soutenue en 2012

à Troyes , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences et Technologies (Troyes, Aube) .

  • Titre traduit

    Cycle de vie et politique des déchets : entre sciences et société


  • Résumé

    This study investigates the application of life cycle thinking (LCT) and life cycle assessment (LCA) in the field of waste management from perspectives based in the social sciences. LCT is explored through the theoretical construct of regimes, where theoretical resources drawn from the combination of the ‘pragmatic turn’ and the multi- level perspective of system innovation. This work is based on seven papers treating theoretical arguments, qualitative and quantitative analysis, case studies and semi-structured interview data. LCT is placed in the context of contemporary societies. LCT and LCA are seen as instruments of quantification and evaluation used by actors which have both similar and disparate objectives, and who offer justifications for its use through arguments embedded in conflicting pluralities of worth. Furthermore, this work analyses LCA as a tool for the qualification of the waste hierarchy; a waste management principle articulating the convention of closed material cycle economies. This study argues that the technological trajectory of waste management regimes has been significantly influenced, inter alia, by actors’ institutional articulation of the waste hierarchy at national and territorial levels. It discusses the legitimacy of the quantitative application LCT and LCA as intermediary objects used to qualify the waste hierarchy. Furthermore, LCT is placed in a prospective context which may be used to assist in the transition toward sustainable waste management


  • Résumé

    Ce travail se penche sur les atouts et limites de la mise en oeuvre des principes du cycle de vie (LCT) et de l'analyse du cycle de vie (ACV) dans le domaine de la gestion des déchets à partir de perspectives propres aux sciences sociales. La LCT est explorée à travers la construction théorique des régimes conventionnels, s’appuyant sur un travail d’interface entre sociologie pragmatique et théorie de la perspective multi-niveaux des systèmes d'innovation. La LCT est analysée dans le contexte des sociétés contemporaines. La LCT et son pendant technique, l’ACV, sont représentés comme des instruments de quantification et d'évaluation utilisés par des acteurs dotés d’objectifs à la fois semblables et disparates. L’ACV devient alors un instrument de justification utilisé par des acteurs en univers controversé, dans la tentative d’objectiver les choix collectifs dans un sens favorable à leurs intérêts. En ce sens, cette thèse analyse l’ACV en tant qu’outil de qualification du principe de hiérarchisation du traitement des déchets, un principe en phase avec le principe conventionnel du bouclage des flux de matières. Nous faisons valoir que la trajectoire technologique des régimes nationaux de gestion des déchets en Europe est fortement influencée, inter alia, par les arrangements institutionnels entre acteurs à différentes échelles territoriales. Nous discutons de la légitimité de l’ACV en tant qu’objet intermédiaire utilisé pour qualifier la hiérarchie des modes de traitement des déchets

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIII-156 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 123-131

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE 12 LAZ

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 12/TROY/0037
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.