Perception des émotions faciales et rééducation neurofonctionnelle de la communication dans l'autisme : études comportementales et électrophysiologiques

par Emilie Meaux

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Magali Batty et de Catherine Barthélémy.

Soutenue le 16-02-2012

à Tours , dans le cadre de École doctorale Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (Centre-Val de Loire) , en partenariat avec Imagerie et cerveau (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Manuel Bouvard.

Le jury était composé de Magali Batty, Catherine Barthélémy, Manuel Bouvard, Bruno Gepner, Gilles Pourtois, Christina Schmitz.

Les rapporteurs étaient Bruno Gepner, Gilles Pourtois.


  • Résumé

    Cette thèse examine les indices comportementaux et neurophysiologiques reflétant le traitement des visages émotionnels. L’étude de ces indices chez l’adulte et l’enfant ayant bénéficié d’un développement ordinaire conduit à l’élaboration d’un modèle proposant l’intervention séquentielle de différents traitements (analytique, holistique, configural) selon un décours temporel particulier (100ms, 170ms, 220ms). La N170 semble dépendante des capacités émotionnelles des sujets, et son développement serait lié à la maturation de l’exploration visuelle des visages, en lien avec le développement d’une expertise. Les dysfonctionnements de ces indices sont ensuite appréhendés chez des enfants atteints d’autisme. Les résultats suggèrent que les troubles de la perception des émotions faciales puissent trouver leur origine dans un dysfonctionnement majeur des premières étapes sensorielles, limitant l’expérience et donc l’expertise pour les visages. L’observation longitudinale de ces indices au cours d’une Thérapie d’Echange et de Développement confirme l’efficacité des soins non seulement d’un point de vue clinique mais aussi neurophysiologique.

  • Titre traduit

    Perception of emotional faces and neurofunctional reeducation of communication in autism : behavioral and electrophysiological studies


  • Résumé

    This work investigates the behavioral and neurophysiological indices involved in emotional face processing.The study of these indices in healthy adults and typically developing children allows to elaborate a model proposing that different mechanisms (analytic, holistic and configural) succeed one another in a specific timing (100ms, 170ms, 220ms). The N170 seems to be sensitive to the subject’s emotional skills, and its development is linked to the maturation of visual face exploration, related to the acquisition of expertise.The dysfunctions of these indices are then investigated in children with autism. The results suggest that the default of the emotional faces perception could start from atypicalities in visual perceptual processes, affecting the experience and then the expertise for faces. The longitudinal observation of these indices during Exchange and Developmental Therapy confirms both clinical and neurophysiological efficiency of the care.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.