Perception de la voix humaine et hallucinations auditives : étude clinique et neurophysiologique

par Jérôme Graux

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Nicole Bruneau et de Vincent Camus.

Soutenue le 21-12-2012

à Tours , dans le cadre de École doctorale Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (Centre-Val de Loire) , en partenariat avec SST/12/U INSERM 930 - IC- Imagerie et Cerveau (eq 1 2 3 & 4) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Pierre Thomas.

Le jury était composé de Nicole Bruneau, Vincent Camus, Pierre Thomas, Nicolas Franck, Micah Murray, Dominique Morlet, Frédérique Bonnet-Brilhault, Pierre Burbaud.

Les rapporteurs étaient Nicolas Franck, Micah Murray.


  • Résumé

    L’hypothèse de ce travail est que les sujets schizophrènes souffrant d’hallucinations auditives verbales perçoivent leur propre voix comme une voix étrangère. L'objectif de notre travail est donc d'étudier les réponses électrophysiologiques évoquées par la voix des participants et celle d’une personne inconnue. Nos résultats chez les sujets sains montrent que nous allouons moins de ressources attentionnelles automatiques à notre propre voix que par rapport à une voix inconnue. Cet effet d’atténuation de l’orientation automatique de l’attention pour sa propre voix n’est pas observé chez les patients schizophrènes. De plus, conformément à notre hypothèse initiale, cet effet est d’autant plus faible que la sévérité des hallucinations est forte.

  • Titre traduit

    Human voice perception and auditory hallucinations : clinical and neurophysiological study


  • Résumé

    The hypothesis of this study was that schizophrenic patients with auditory verbal hallucinations perceive their own voices as alien voices. The aim of the study was to investigate the electrophysiological responses evoked by participants’own voices and those of unknown individuals. Our results in healthy subjects showed that they allocated fever automatic attentional resources to their own voices than to unfamiliar voices. This attenuation effect of the automatic orientation of attention to own voice was not observed in schizophrenic patients. In addition, in agreement with our initial hypothesis, the attenuation decreased even further as the hallucinations became more severe.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.