Le bullying en milieu scolaire : son évaluation, ses specificités dans les cyber-espaces, et les liens entretenus avec le sommeil

par Violaine Kubiszewski

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Roger Fontaine et de Emmanuel Rusch.

Soutenue le 12-12-2012

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec SHS/12/EA 2114 PAV (équipe de recherche) .

Le président du jury était Nicolas Combalbert.

Le jury était composé de Florence Labrell.

Les rapporteurs étaient Philippe Guimard, Alain Guerrien.


  • Résumé

    Ce travail avait pour objectif de répondre à trois questions de recherche relatives au bullying en milieu scolaire. Dans un premier temps, la validité d’un questionnaire d’évaluation du bullying scolaire a été explorée. En second lieu, il s’agissait d’identifier si le cyber-bullying présente les mêmes caractéristiques que le bullying scolaire. Enfin, l’importance de la relation entre le bullying scolaire et le sommeil a été analysée.Des entretiens individuels ont été menés auprès de 1422 collégiens et lycéens (Filles = 47%, Garçons = 53%, âge moyen = 14,3±2,7 ans). Notre première étude montre que l’adaptation française du Bully/Victim Questionnaire révisé d’Olweus (1996) est un outil valide pour évaluer le bullying auprès d’adolescents (α= 0,75 ; χ²/ddl= 7 ; RMSEA=0,064 ; GFI=0,95 ; AGFI=0,93 ; validité de construit satisfaisante). Plus d’un adolescent sur quatre est concerné par le bullying : 18% des élèves ont un profil « victime », 9% sont « agresseurs » et 3% sont « agresseurs/victimes ». Les résultats de notre deuxième étude invitent à distinguer le cyber-bullying du bullying scolaire : les élèves impliqués dans l’une et l’autre de ces formes de bullying ne sont pas les mêmes et ils ne présentent pas les mêmes difficultés psychosociales. Notre troisième étude montre que le sommeil est associé aux profils du bullying scolaire. Les victimes se plaignent davantage de problèmes relatifs à la qualité subjective de leur sommeil ; les agresseurs ont un rythme veille/sommeil plus irrégulier que leurs camarades et présentent une quantité de sommeil plus faible. Enfin, le sommeil a un effet modérateur sur les problèmes psychosociaux rencontrés par les élèves impliqués dans le bullying scolaire.Ces résultats amènent à considérer que le bullying constitue tant une réalité scolaire qu’un problème de santé publique. Il est important de continuer d’explorer ce phénomène pour nourrir les réflexions sur les modes de prévention à mettre en place dans les établissements scolaires.

  • Titre traduit

    Bullying in french schools : its evaluation, its characteristics in cyber-spaces and the links with sleep


  • Résumé

    The aim of this study was to investigate bullying in schools. At first, we assessed the validity of a widespread questionnaire devoted to evaluate school-bullying. Second, we investigated the overlap between school-bullying and cyber-bullying. At least, we examined the relation between school-bullying and sleep. Individual interviews were conducted with 1422 middle- and high-school students (Girls = 47%, Boys=53%, Mean age=14.3±2.7 y.o).Results of our first study show that the French adaptation of the revised Olweus Bully/Victim Questionnaire (1996) is a valid instrument for measuring bullying in adolescents (α= 0.75 ; χ²/ddl= 7 ; RMSEA=0.064 ; GFI=0.95 ; AGFI=0.93 ; construct validity). More than one adolescent in four is involved in bullying: 18% as “victim”, 9% as “bully” and 3% as “bully/victim”. Results of our second study show that cyber-bullying and bullying do not overlap: students involved in each of these forms of Bullying are not the same and they do not experienced the same psychosocial problems.Our third study shows that sleep is associated with profiles in school-bullying. Victims have higher complains related to subjective sleep quality. Bullies’ sleep/wake patterns are more irregular and their sleep duration is lower than their schoolmates. Then, there is a moderator effect of sleep on psychosocial problems related to bullying.Given the sizable proportion of adolescents involved in bullying and its significant relationship with health criterion, the issue warrants serious school and public health attention. More studies should be conducted in order to implement relevant school-based intervention programs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.