De la résistance du texte de "Dubliners" : vers la vision rhizomatique d'un écrit joycien de jeunesse.

par Romain Rivaux

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de John Pier.

Soutenue le 31-03-2012

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Interactions culturelles et discursives (équipe de recherche) .

Le président du jury était Claudine Raynaud.

Les rapporteurs étaient Sylvie Mikowski, Marie-Dominique Garnier.


  • Résumé

    Cette étude a pour but premier de repenser la relation entre Dubliners et les mots « paralysis », « gnomon » et « simony » figurant dans le premier paragraphe de « The Sisters ». Dans la mesure où la critique les a abordés suivant divers actes de centralisation, dé-centralisation et re-centralisation du recueil de Joyce, le concept de rhizome, tel qu'exposé par Deleuze et Guattari dans Mille Plateaux, peut être un modèle pertinent pour présenter la variation des rapports de territorialité entre l’œuvre et ces trois mots. A l'issue de cette étude, ces derniers se voient attribuer des statuts successifs qui remettent en question la notion de centre ou de noyau structurel (l'arborescent). L'architecture de cette étude est la suivante : trois mouvements rhizomatiques reflétant la faculté de ces mots à autoriser sans cesse des constructions, effondrements et reconstructions du territoire textuel, à savoir la territorialisation, la déterritorialisation et la reterritorialisation. Cette démarche de type ritournelle aboutit ainsi à la reconnaissance de l'irréductibilité de l'écriture de Joyce dès ses premiers écrits.

  • Titre traduit

    Textual resistance of "Dubliners" : a rhizomatic view on Joyce's early work


  • Résumé

    This study aims primarily at re-thinking the relationship between Dubliners and the words "paralysis", "gnomon", and "simony" which appear in the very first paragraph of "The Sisters". Given that critics have approached them following patterns leading to the centering, de-centering and re-centering of Joyce's collection, the concept of rhizome, as developed by Deleuze and Guattari in A Thousand Plateaus, can be a relevant tool to present the variation of territoriality relationships between the work and the three words. At the end of this study, the latter are granted successive statuses, which challenge the idea of a structural center or core (the arborescent). The framework of this study is as follows: three rhizomatic movements illustrating the capacity of these words to allow for endless building, collapsing, and re-building of the textual territory, namely territorialization, deterritorialization, and reterritorialization. This ritournelle style approach leads to the identification of Joyce's irreducible writing technique in his early period.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.