Le modèle ectomycorhizien aulnes-champignons : des assemblages d'espèces à la coévolution

par Juliette Rochet

Thèse de doctorat en Ecologie, biodiversité et évolution

Sous la direction de Monique Gardes et de Pierre-Arthur Moreau.

Soutenue en 2012

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les aulnes (genre Alnus Mill, Betulaceae) sont des essences pionnières dominantes des zones humides et autres milieux difficiles. Leur succès écologique est vraisemblablement lié à leur capacité à former des associations symbiotiques mutualistes avec des champignons ectomycorhiziens (ECM) et des actinobactéries du genre Frankia. Dans le système ECM aulnes-champignons, les assemblages fongiques se caractérisent par leur faible diversité et la forte proportion de lignées spécifiques de ces hôtes (qualifiées d'alnicoles) contrastant avec ce qui est généralement décrit pour les communautés ECM et suggérant une coévolution étroite entre hôtes et symbiontes. Ce système est proposé ici comme modèle pour l'étude des processus écologiques et évolutifs impliqués dans la mise en place et la dynamique de l'association symbiotique ECM dont l'importance dans le fonctionnement des écosystèmes terrestres n'est plus à démontrer. Notre objectif est notamment de faire la part entre les effets de l'hôte et des facteurs abiotiques de l'habitat sur la dynamique des communautés ECM associées aux aulnes à l'échelle de la France métropolitaine. En alliant taxonomie traditionnelle et barcoding, nous avons caractérisé la diversité spécifique dans 39 aulnaies francaises aux caractéristiques climatiques et édaphiques contrastées et nous avons considéré l'écologie des espèces ainsi que l'histoire évolutive des lignées dominantes en relation avec celle des espèces francaises du genre Alnus. Nos résultats confirment l'originalité de ces assemblages avec seulement 99 espèces identifiées à l'échelle de la France métropolitaine, une forte stabilité des assemblages à l'échelle régionale et la dominance des espèces alnicoles dans les cortèges. Pour expliquer les patrons de diversité ECM observés aujourd'hui dans ces communautés, le scenario que nous proposons intègre des données de phylogéographie de l'hôte, l'effet de modifications climatiques récentes (Quaternaire), les exigences des espèces ECM par rapport à leur milieu abiotique et biotique et les capacités de dispersion de celles-ci,mettant en évidence l'importance de processus locaux et régionaux, potentiellement déterministes et neutres. Ces résultats sont prometteurs en vue de l'élaboration d'outils diagnostics pour des plans de gestion des zones humides, milieux fragiles et menacés par des pressions anthropiques croissantes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 179-195

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2012 TOU3 0363
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.