Étude du rôle des récepteurs couplés aux protéines G lors de la différenciation cellulaire des ostéoblastes : intérêt de la voie Gi

par Ronan Barré

Thèse de doctorat en Physiologie cellulaire intégrée-Physiopathologie

Sous la direction de Jean-Pierre Salles et de Isabelle Gennero.

Soutenue en 2012

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) agissent via différentes voies de signalisation intracellulaires telles que Gs ou Gi, régulant la production d'AMPc par l'adénylcyclase. Nos travaux ont porté sur ces voies de signalisation lors de la différenciation cellulaire des ostéoblastes et plus particulièrement la voie Gi activée par le LPA (Acide LysoPhosphatidique) ou la Ghreline. Nous avons d'abord étudié in vivo l'intérêt du LPA dans la cicatrisation de défauts osseux de taille critique pratiqués sur des rats. Les résultats de cette étude préliminaire sont hétérogènes et justifieraient une expérimentation plus poussée. Notre approche in vitro évalue l'effet de la Ghreline sur la différenciation de lignées humaines, MG63 et SaOs, décrites précédemment comme des cellules respectivement préostéoblastiques et ostéoblastiques. Nos résultats montrent que sur les ostéoblastes matures, la Ghreline active une voie Gi/AMPc dépendante de son récepteur GHS-R1a et que celle-ci permet la différenciation terminale des ostéoblastes. En conclusion, nos résultats indiquent que la voie Gi a une importance majeure pour la différenciation terminale des ostéoblastes.

  • Titre traduit

    Study of the role of G protein coupled receptors in osteoblasts cell differentiation : interest of the Gi pathway


  • Résumé

    The G protein-coupled receptors (GPCRs) act via different intracellular signaling pathways such as Gs or Gi, which regulate cAMP production by adenylcyclase. Our work has focused on the involvement of these signaling pathways during cell differentiation of osteoblasts and especially the Gi pathway activated by LPA (lysophosphatidic acid) or ghrelin. We first investigated in vivo the interest of the LPA in the healing of critical size bone defects performed on rats. The results of this preliminary study are heterogenous and warrant further experimentation. Our in vitro approach studies the effect of ghrelin on the differentiation of human cell lines, MG63 and Saos, previously described as preosteoblastic and osteoblastic cells, respectively. Our results show that of the mature osteoblasts, ghrelin activates a Gi/cAMP pathway dependent of its receptor GHS-R1a and the latter allows the terminal differentiation of osteoblasts. In conclusion, our results suggest that the Gi pathway is of major importance for the terminal differentiation of osteoblasts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (121 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 108-116. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2012 TOU3 0107
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9958
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.