Implication du microenvironnement dans la progression tumorale ovarienne

par Magali Castells

Thèse de doctorat en Cancérologie

Sous la direction de Bettina Couderc.

Soutenue en 2012

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Microenvironement involment i ovarian cancer progression


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le cancer ovarien est rare (moins de 5000 cas par an en France) mais au pronostic sombre dû à une résistance élevée aux traitements de chimiothérapie. Plusieurs axes de recherche ont été développés pour répondre à cette problématique notamment l'étude du rôle du microenvironnement dans la néoangiogénèse tumorale et dans l'acquisition de la chimiorésistance par les cellules tumorales. Je me suis plus particulièrement focalisée sur les Hospicells, cellules péritonéales qui ont été isolées à partir d'ascites de patientes atteintes de cancer des ovaires de stade III. Préalablement, le laboratoire avait montré que les Hospicells sont capables de favoriser la croissance tumorale in vivo via une potentialisation de l'angiogénèse. J'ai mis en évidence que les Hospicells seules ne sont pas capables d'induire la néoangiogénèse tumorale in vitro mais qu'in vivo, elles induisent le recrutement de macrophages, cellules pro-angiogéniques au niveau de xénogreffes de cellules tumorales/Hospicells. Il a été montré précédemment que les Hospicells sont impliquées dans l'acquisition de la chimiorésistance des cellules cancéreuses via, entre autres, l'échange membranaire de pompes d'efflux. J'ai pour ma part mis en évidence que des molécules sécrétées par les Hospicells induisent également la chimiorésistance des cellules cancéreuses ovariennes sans contact direct. J'ai montré dans ce modèle une inhibition partielle de l'apoptose résultant notamment d'une modification de la signalisation apoptotique dans les cellules cancéreuses ovariennes, se traduisant par la diminution de l'activation des caspases effectrices 3 et 7.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 201-227

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2012 TOU3 0099
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.