Conception de biosenseurs des protéines RhoA, RhoB, RhoC

par Patrick Chinestra

Thèse de doctorat en Cancérologie

Sous la direction de Jean-Charles Faye.

Soutenue en 2012

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Engineering biosensors for RhoA, RhoB and RhoC proteins


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre équipe s'intéresse à la compréhension des mécanismes de dérégulation des voies de signalisation cellulaire dans la survenue et la maintenance des processus tumoraux, ainsi que leurs conséquences dans la réponse aux thérapies antitumorales. Nous nous intéressons particulièrement aux protéines Rho et à leurs régulateurs. Ils interviennent dans les voies de signalisation des récepteurs cellulaires conduisant à des modifications de l'adhérence, de la prolifération, de la motilité et de la balance survie/mort cellulaire. Les protéines RhoA, RhoB et RhoC sont des petites GTPases passant d'un état actif (liées au GTP) à un état inactif (liées au GDP) et dont l'homologie est proche de 85%. La surexpression des protéines RhoA et RhoC a été décrite dans un grand nombre de tumeurs; à l'inverse, on observe une diminution de l'expression de RhoB dans le mélanome et dans le cancer du poumon. La conception de fragments d'anticorps sélectifs de la conformation active des Rho, appelés biosenseurs, permettant d'évaluer l'activation de ces protéines in situ dans des coupes de tissus sains et cancéreux, pourrait aboutir à un usage pronostique de ces outils voire à la définition de nouveaux marqueurs thérapeutiques et permettrait de répondre à des questions plus fondamentales comme leurs localisations cellulaire, leur rôle dans la migration cellulaire, leur activation spatio-temporelle. A partir du scFvC1 sélectif de la conformation active des trois protéines RhoA, RhoB et RhoC et isolé précédemment dans l'équipe, nous avons créé une banque secondaire par mutagénèse aléatoire et opéré une sélection par phage display avec un objectif double : 1°) augmenter l'affinité du scFvC1 pour améliorer ses capacités d'interaction avec les protéines Rho actives natives en vue d'améliorer ses performances en immunohistologie ainsi que pour une utilisation intracellulaire. 2°) sélectionner des variants spécifiques de chaque Rho malgré leur très forte homologie. Nous montrons que la stratégie mise en œuvre permet d'augmenter l'affinité des scFv et de modifier leur sélectivité puisqu'un variant se lie préférentiellement à RhoA et RhoC. De plus, contrairement au svFvC1, ces scFv sont immunoprécipitants pour les Rho actives produites dans des cellules eucaryotes. En parallèle, nous avons mis au point une méthodologie permettant le marquage d'un scFv anti-RhoB obtenu au laboratoire, par l'action d'un dérivé fluorescent de la biotine sur une intéine exprimée en fusion C-terminale du scFv. Ceci permettra d'améliorer les techniques immunohistologiques avec des biosenseurs fluorescents.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 170-183

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2012 TOU3 0095
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.