Le Collège français Saint-Joseph des pères lazaristes d'Antoura, 1834-1943 : histoire d'un établissement scolaire au Levant, centre des enjeux religieux, culturels et politiques

par Khalil Amine Maroun

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Patrick Cabanel.

Le président du jury était Oissila Saaïdia.

Le jury était composé de Patrick Cabanel, Oissila Saaïdia, Claude Prudhomme, Jérôme Bocquet, Philippe Foro.

Les rapporteurs étaient Oissila Saaïdia, Claude Prudhomme, Jérôme Bocquet.


  • Résumé

    Les Prêtres de la Mission, ou Lazaristes, s'implantent au Liban en 1783. Ils y ont fondé, en 1834, le collège Saint-Joseph d'Antoura, premier établissement secondaire francophone au Moyen-Orient Notre ambition est de suivre l'histoire du collège depuis les années qui ont précédé sa fondation jusqu'aux années 1943. Les Lazaristes ont vu dans l'éducation de la jeunesse un moyen efficace pour relever le niveau intellectuel et social de la population. L'instruction reçue à Antoura a permis aux anciens élèves de devenir les agents de l'évolution du Levant vers le progrès à la mode européenne. On s’intéressera à la nature des relations entre les Lazaristes et le Patriarcat maronite ainsi qu'avec les autres communautés religieuses du Liban. Les Lazaristes ont par ailleurs accueilli des élèves venant d'autres communautés religieuses, y compris des juifs et des musulmans. Ce sera l'un des points majeurs de ce travail où le côté missionnaire et linguistique sera développé dans toute sa subtilité. Beyrouth est le meilleur des laboratoires pour étudier le jeu complexe d'influences et de conflits qui caractérise le Levant des années 1900 ou 1930, et le collège d'Antoura a bien évidemment joué tout son rôle surtout si l'on remarque qu'il a accueilli et formé dans ses murs, pendant plusieurs générations, les élites régionales. L'histoire du collège dépasse la seule monographie : elle permet d'aborder toute l'histoire de l'ancien Levant, celle des conflits d'influences entre les grandes puissances et celle de l'image et des moyens mêmes de la France à l'étranger : puissance catholique ou puissance laïque.

  • Titre traduit

    The French college of Saint-Joseph of Vincentian fathers of Antoura, 1834-1943 : the story of a school in the Levant, central religious issues, cultural and political


  • Résumé

    Priests of the Mission, or Vincentians, are implanted in Lebanon in 1783. They founded in 1834, the College of Saint Joseph Antoura first French secondary school in the Middle East. Our ambition is to follow the history of the college from the years before its founding to the year 1943. Vincentians have seen in the education of youth an effective way to rise the intellectual and social development of the population. The instruction received Antoura allowed former students to become agents of change in the Levant to the P.rogress of European fashion. We will focus on the nature of the relationship between the Vincentians and the Maronite Patriarchate as well as other religious communities in Lebanon. Vincentians have also hosted students from other religious communities, including Jews and Muslims. This will be one of the major points of this work where the missionary and linguistic side will be developed in all its subtlety. Beirut is the best laboratory for studying the complex interplay of influences and conflicts that characterized the Levant 1900s or 1930s, and the College of Antoura has obviously played its role, especially if you notice that a hosted and trained within its walls, for several generations, the regional elites. The history of the college goes beyond the monograph: it can address the history of the ancient Levant, the conflicting influences between the great powers and the image and the very means of France to abroad: Catholic power or secular power.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [L'auteur]

Le Collège français Saint-Joseph des pères lazaristes d'Antoura, 1834-1943 : histoire d'un établissement scolaire au Levant, centre des enjeux religieux, culturels et politiques


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : Le Collège français Saint-Joseph des pères lazaristes d'Antoura, 1834-1943 : histoire d'un établissement scolaire au Levant, centre des enjeux religieux, culturels et politiques
  • Détails : 1 vol. (728 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 708-721
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.