Acquérir, exprimer et transmettre les "pouvoirs" divins : une comparaison entre Aphrodite et Inanna-Is̆tar

par Iwo Slobodzianek

Thèse de doctorat en Sciences de l'antiquité

Sous la direction de Corinne Bonnet.

Soutenue le 21-12-2012

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (Toulouse) , en partenariat avec Patrimoine, littérature, histoire (Toulouse) (laboratoire) .

Le jury était composé de Jean-Pierre Albert, Dominique Jaillard.

Les rapporteurs étaient Jean-Jacques Glassner, Vinciane Pirenne-Delforge.


  • Résumé

    La présente étude offre un regard nouveau sur les systèmes de croyances religieux grecs et mésopotamiens. Adoptant une démarche comparative et contrastive, la déesse grecque Aphrodite est confrontée à la déesse mésopotamienne Inanna/Ištar. Étudiant de manière interne à chacun des deux panthéons les différents modes d’action des déesses, il s’agit de comprendre comment s’exprime la notion de « pouvoir » divin dans les sources grecques archaïques et les compositions paléo-babyloniennes du IIe millénaire av. J.-C. Parts d’honneur, parures, cortèges sont autant d’expressions des réseaux de pouvoir d’Inanna/Ištar et d’Aphrodite ; ils se transmettent, s’échangent et avec eux circulent les souverainetés spécifiques des déesses. L’enjeu principal de cette thèse est d’étudier les différentes expressions des "pouvoirs" divins dans un même complexe culturel, le monde grec ou la Mésopotamie, d’en saisir les dynamiques internes, puis de les soumettre à comparaison afin d’apporter de nouveaux éclairages sur les fonctionnements des panthéons grecs et suméro-akkadiens.

  • Titre traduit

    Acquiring, expressing and transmitting the divine “powers” : a comparison between Aphrodite and Inanna-Ištar


  • Résumé

    This thesis project puts forward a new glance on the ancient Greek and Mesopotamian systems of religious beliefs. Thanks to a contrastive approach, the Greek goddess Aphrodite is compared to the Mesopotamian goddess Inanna/Ištar. By studying in the two different pantheons the goddesses’ modes of action “from the inside”, the purpose of this study is to understand how the idea of divine “power” works in the Archaic Greek texts and Paleo-Babylonian compositions from the IInd millennium B. C. Shares of honor, finery, corteges are the expressions of Aphrodite’s and Inanna/Ištar’s networks of power. They can be transmitted or traded and they convey specific sovereignties of the goddesses. Thus, the aim of this thesis is to study different expressions of divine “powers” within two separate cultural structures (the Greek world and Mesopotamia), to catch their internal dynamics, and then to compare the results to shed a new light on the functioning of Greek and Sumero-Akkadian pantheons.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.