Étude longitudinale du fonctionnement des familles confrontées au cancer de la mère

par Sophie Domaison

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Bernadette Rogé et de Florence Sordes-Ader.

Soutenue le 11-12-2012

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition (Toulouse) , en partenariat avec Octogone-Lordat (Toulouse) (laboratoire) .

Le jury était composé de Olivier Bézy.

Les rapporteurs étaient Elisabeth Spitz, Florence Cousson-Gélie.


  • Résumé

    Toute pathologie grave, survenant chez un patient, menace et modifie l’équilibre de son groupe familial. L’objectif de cette étude est d’identifier l’impact du cancer du sein de la mère sur sa famille nucléaire, lorsque des enfants jeunes sont présents, grâce à l’évaluation longitudinale du fonctionnement familial, de la détresse psychologique et des stratégies d’adaptation, au travers du point de vue des différents membres du groupe : la mère malade, le père et l(es)’enfant(s). Méthode : 39 parents (23 mères et 16 pères), ont complété des auto-questionnaires et 22 enfants âgés de 6 à 12 ans, ont participé à des entretiens de recherche à quatre temps d’évaluation : lors de la 1ère (T1), de la 3ème (T2) et de la 5ème (T3) cure de chimiothérapie de la mère, ainsi que deux mois après la fin du traitement par chimiothérapie (T4).Résultats : Le fonctionnement familial perçu par les membres de la famille est typique et stable au cours du temps. Les conjoints perçoivent plus de difficultés au sein de la famille que les patientes et les enfants. L’évolution temporelle des variables met en évidence le T3 comme un moment de répit pour la famille nucléaire. Les niveaux de détresse psychologique exprimés sont non pathologiques, mais évoluent différemment selon la place du sujet dans la famille. Les femmes sont plus en détresse que leurs conjoints et leurs enfants et ont plus recours aux stratégies de coping centrées sur le problème et à la recherche de soutien social. Le niveau de dépression, d’hostilité et le recours aux stratégies de coping centrées sur l’émotion chez les mères expliquent leur perception du fonctionnement familial. A l’inverse, l’état psychologique et le mode d’adaptation des conjoints et des enfants n’influent pas sur leur perception du fonctionnement familial.Conclusion : Ces résultats montrent l’importance de combiner une méthodologie longitudinale qualitative et quantitative, afin de recueillir le point de vue de tous les membres de la famille et ainsi améliorer la compréhension de leur vécu face à la maladie de la mère.

  • Titre traduit

    Longitudinal study of family functioning facing mother's cancer


  • Résumé

    Any serious illness occurring in a patient threatens and alters the balance of their family group. The objective of this study is to identify the impact of breast cancer on a mother's nuclear family, when young children are present, with the longitudinal assessment of family functioning, psychological distress and adaptation strategies, through the perspective of different members of the group: the sick mother, the father and child(ren).Method: 39 parents (23 mothers and 16 fathers) of children aged between 6 and 12 completed self-assessment questionnaires as well as 22 children participated in research interviews at four evaluation times: the first (T1), the third (T2) and fifth (T3) of the mother’s chemotherapy, and two months after the end of chemotherapy (T4).Results: Family functioning as perceived by the family’s members is typical and stable over time. Spouses perceive more difficulties within the family than the patients and the children. The temporal evolution of variables highlights the T3 as a respite for the nuclear family. Levels of psychological distress are not pathological, but are different depending on the member’s place in the family. Women are more distressed than their spouses and children, and have more use of coping strategies focused on problem solving and seeking social support. The level of depression, hostility and the use of coping strategies focused on emotion in mothers explain their perception of family functioning. By contrast, the psychological state and the mode of adaptation of spouses and children do not affect their perception of family functioning.Conclusion: These results show the importance of combining qualitative and quantitative longitudinal methodology to analyse the views of all members of the family and improve the understanding of their experiences with the disease of the mother.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [l'auteur]

Étude longitudinale du fonctionnement des familles confrontées au cancer de la mère


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [l'auteur]

Informations

  • Sous le titre : Étude longitudinale du fonctionnement des familles confrontées au cancer de la mère
  • Détails : 1 vol. (347 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 239-257
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.