Quelle reconnaissance de l’expérience professionnelle au Centre de Formation Continue de l’Université de Djibouti ?

par Ifrah Said Farah

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Anne Jorro.

Le jury était composé de Véronique Bordes.

Les rapporteurs étaient Richard Étienne, Pascal Roquet.


  • Résumé

    L'activité de formation continue professionnalisante qu'offre la jeune université de Djibouti s'inscrit dans le contexte d'un petit pays en développement pour lequel cette mission n'est pas une priorité. Les salariés-étudiants doivent s'approprier une formation académique traditionnelle sans que leur expérience professionnelle soit reconnue. A partir de l'analyse des réalités françaises de la validation des acquis, du cadre théorique qui permet de les interroger – expérience, acquis, compétences, validation, certification, évaluation - et de l'horizon de la reconnaissance construit par Alex Honneth, cette recherche s'interroge sur la possibilité d'initier une logique de reconnaissance au sein de l'Université de Djibouti afin que savoirs académiques et expérience professionnelle dialoguent et favorisent une logique de formation tout au long de la vie.Les entretiens menés avec enseignants et étudiants-salariés sont construits selon une méthode qualitative propre à favoriser le récit expérientiel et la réflexivité. Ils visent à mettre à jour les processus réels à l'œuvre en formation continue et les interactions entre l'activité enseignante de former et l'activité de se former, ainsi que les conjugaisons qui s'opèrent entre savoirs académiques et expérience professionnelle des deux types d'acteurs. De nouveaux mixtes de savoirs retentissent jusqu'en formation initiale et contribuent à redéfinir la professionnalité enseignante. La réflexivité des acteurs ouvre, au-delà du diplôme, à une reconnaissance élargie. Elle constitue une ressource pour amplifier le co-apprentissage entre acteurs autour d'une conjugaison des savoirs académiques et de l'expérience professionnelle. Une palette de possibles illustre l'objectif d'initier une reconnaissance de l'expérience professionnelle à l'université de Djibouti, en formation continue et au-delà.Cette recherche s'adresse aux enseignants-chercheurs et à ceux qui cherchent des pistes possibles pour enrichir la conception de la formation à partir de l'expérience sans nécessairement disposer de moyens importants, en particulier en Afrique. Elle s'adresse aussi aux chercheurs qui voudraient explorer des pistes que nous n'avons qu'entrevues, en particulier sur les liens entre expérience professionnelle, dimensions culturelles et enracinement dans les langues.

  • Titre traduit

    Which recognition of the professional experience of the in-house training center in the University of Djibouti?


  • Résumé

    The activity of in-house training which professionalize and which is offered by the young university of Djibouti is enrolled in the context of a developing small country for whom that mission is not a priority. The wage-earling have to get a traditional academic training regardless of their professional experience.Based on the analysis of the French realities about the accreditation of prior learning, of the theoretical context which allows to question them on experience, knowledge, competences, validation, certification, evaluation - and the recognition horizon built by Alex Honneth, this research wonders about the possibility of initiating a recognition logic inside the university of Djibouti in order to make the academic knowledge and the professional experience dialogue and promote the training during a long period.The interviews done with teachers and wage-earling are made according to a qualifitative method, which promote experience story and reflexivity. They mean to up-date the real process existing between in-house training and the interactions between activity of teaching and training; and the combinations resulted by academic knowledge and professional experience of the two actors. New mixtures of knowledge have impacts on initial training and contribute to redefine the teaching professionally. The reflexivity of actors on these process leads to, beyond the certificates to a large recognition. It is a resource to amplify the co-learning between the actors around a uniting of academic knowledge and professional experience. Numerous possibilities show the aim to initiate recognition of the professional experience in university of Djibouti. This research is intended for teacher-researchers and for those who are looking for possible ways to enrich the conceptions of the training based on the experience, which doesn’t necessary need to have important means, particularly in Africa. It is intending also for pratician-researchers who may want to explore trails that we have seen just briefly, particularly on bonds between professional experience, cultural dimensions and languages implementation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.