L'athéisme des psychanalystes : les acceptions du terme athéisme dans la théorie psychanalytique

par Sandra Bancaud-Besoin (Bancaud)

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Marie-Jean Sauret.

Soutenue le 08-06-2012

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition (Toulouse) , en partenariat avec Laboratoire de clinique psychopathologique et interculturelle (laboratoire) et de Laboratoire de Cliniques Psychopathologique et Interculturelle (laboratoire) .

Le jury était composé de Sidi Askofaré, Jean-Christophe Goddard.

Les rapporteurs étaient Alain Abelhauser, Mohammed Ham.


  • Résumé

    Dans ses écrits, Freud a employé une seule fois le terme athéisme. Pour autant, il est devenu un des plus illustres contempteurs de la religion et l’opinion commune a facilement retenu le caractère athée de la psychanalyse. Des psychanalystes de toutes obédiences se sont eux-mêmes volontiers qualifiés d’athées. Ils ont évoqué le problème de l’athéisme et se sont appropriés les références philosophiques, politiques et théologiques portant sur cette question. Cette appropriation a-t-elle aboutit à la formation d’une notion restreinte et psychanalytique d’athéisme ? Pour répondre à cette question, nous avons recensé les usages du terme athéisme dans les écrits psychanalytiques. Nous nous sommes penchée sur la manière dont les psychanalystes ont constitué des savoirs à propos de l’athéisme.Notre lecture précise des publications nous a permis de mettre en évidence l’absence d’une acception proprement psychanalytique de l’athéisme. Toutefois, nous avons pu extraire au moins deux acceptions principales. La première concerne la pensée athée. Les psychanalystes ont couramment pointé ses incohérences et l’ont analysé comme résultant de conflits psychiques. La seconde acception se réfère à la perspective athée de la psychanalyse, c’est-à-dire à la séparation inaugurale entre la psychanalyse et le théisme.

  • Titre traduit

    The atheism of psychoanalysts : the senses of atheism in psychoanalytic theory


  • Résumé

    In his writings, Freud used the term atheism only once. However, he became one of the most illustrious despisers of religion and this has fuelled the common opinion that psychoaknalysis has an atheistic character. Psychoanalysts of all persuasions have gladly described themselves as atheists. They have approached the problem of atheism and have appropriated the philosophic, political and theological references concerning this question. Has this appropriation ended in the formation of a restricted and psychoanalytical notion of atheism? To answer this question, we identified the uses of the term atheism in the psychoanalytic literature. We looked at how psychoanalysts have contributed to knowledge about atheism. Our precise reading of the publications has allowed us to highlight the absence of a properly psychoanalytic sense of atheism. However, we were able to extract at least two main senses. The first one concerns atheistic thought. Psychoanalysts have frequently pointed out its incoherence and analyzed it as resulting from psychic conflicts. The second meaning refers to the atheist perspective of psychoanalysis, that is to say the inaugural separation between psychoanalysis and theism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [L'auteur]

L'athéisme des psychanalystes : les acceptions du terme athéisme dnas la théorie psychanalytique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : L'athéisme des psychanalystes : les acceptions du terme athéisme dnas la théorie psychanalytique
  • Détails : 1 vol. (232 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-222. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.