La science algérienne dans les années 1990 : une bibliométrique de la recherche universitaire à travers ses programmes, ses institutions et sa communauté universitaire de 1990 à 1999

par Badiaa Yacine

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Grossetti et de Roland Waast.

Le jury était composé de Rigas Arvanitis, Béatrice Milard.

Les rapporteurs étaient Nadir Marouf, Ali el- Kenz.


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de contribuer à l’évaluation d’une politique publique : celle de l’Algérie en matière de recherche scientifique et technique. Nous nous limitons à l’espace de la recherche universitaire et à la période (troublée) de 1990-1999. La thèse s’inscrit dans le domaine de la sociologie des sciences. Le chapitre 1 souligne ce que nous devons aux études Mertoniennes (communautés scientifiques), à la révélation de "lois" de la production, et aux études sur les réseaux scientifiques. Nous empruntons aussi à la politique des sciences et de l’innovation. Le chapitre 2 spécifie le contexte Algérien, et les questions et procédures qu’il suggère. Au chapitre 3 nous exposons nos parti-pris méthodologiques (enquête directe : par questionnaire, et enquête indirecte : bibliométrique). Nous détaillons les outils utilisés. La 2° partie du travail (chapitres 4 à 7) expose les résultats. Le questionnaire aux chercheurs (chapitre 4), même décevant, a permis d’approcher leurs origines sociales et leurs pratiques professionnelles. La bibliométrie (chapitre 5) livre une vue d’ensemble de la production algérienne, de son évolution, de ses spécialités (bien particulières) et de son impact Nous entrons ensuite dans le détail de la répartition des capacités, par villes et par institutions. Le chapitre 6 est consacré à l’analyse des réseaux associant villes, institutions et co-auteurs nationaux ou internationaux. Il révèle quelques résultats des plus originaux. Le chapitre 7 enfin traite de la coopération scientifique internationale. L’ensemble de ces données nous permet d’ouvrir en conclusion une discussion sur la politique scientifique, passée et envisageable pour l’avenir. Le débat est ouvert : il n’est pas de solution universelle.

  • Titre traduit

    The Algerian science in the 1990s : a bibliometric study of the university research through its programs, institutions and university community from 1990 to 1999


  • Résumé

    The objective of this work is to contribute to the assessment of a public policy: the one concerning Algerian scientific and technical research. We limit our study to the space of the academic research and to the troubled period of 1990-1999. The thesis is rooted in the field of the sociology of the sciences. The chapter 1 outlines what we owe to the Mertonian studies (scientific communities), the revelation of "laws" of the production (scientific productivity), and studies on the scientific networks. We also borrow from the literature dealing with science policies and with innovation. The Chapter 2 specifies the Algerian context, and which issues and procedures it suggests. In chapter 3 we present our methodological approach (direct survey through a questionnaire, and indirect approach through bibliometrics. We give a detailed description of the tools and software we have used. The 2nd part of the work (Chapters 4-7) present the results. The questionnaire to the researchers (chapter 4), even disappointing, allowed us to get a glimpse of their social origins and professional practices. The bibliometrics (chapter 5) allows us to get an overview of the Algerian production, its evolution, its specialties (very distinctive) and its impact. We then enter into the details of the distribution of capacities among cities and institutions. The chapter 6 is devoted to the analysis of the networks linking cities, institutions and national or international co-authors. It reveals some of the most original results. Finally, the chapter 7 deals with the international scientific cooperation. The set of these data allows us to open in conclusion a discussion on the scientific policies, past present and advisable for the future. The debate is open: for there is no universal solution.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [L'auteur]

La science algérienne dans les années 1990 : une bibliométrique de la recherche universitaire à travers ses programmes, ses institutions et sa communauté universitaire de 1990 à 1999


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : La science algérienne dans les années 1990 : une bibliométrique de la recherche universitaire à travers ses programmes, ses institutions et sa communauté universitaire de 1990 à 1999
  • Détails : 1 vol. (438 p.)
  • Annexes : BIbliogr. p. 328-342
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.