Communication politique et récit : le cas des municipales toulousaines (2008)

par Alexis Moreno

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Robert Boure.

Le jury était composé de Pierre Molinier.

Les rapporteurs étaient Philippe J. Maarek, Laurence Monnoyer-Smith.


  • Résumé

    L’objet de ce travail est de comprendre la manière dont les responsables publics nouent des liens de confiance avec un électorat. Le terrain choisi pour répondre à cette interrogation est la campagne municipale toulousaine (2008). A partir de cet exemple, l’hypothèse est de démontrer que la crédibilité des élus passe de plus en plus par les médias. Plus particulièrement par des séquences médiatiques qui cristallisent l’attention collective sur des personnages en scène qui luttent et agissent. Au fur-et-à-mesure que l’actualité avance, des intrigues se nouent et des rebondissements apparaissent. L’ensemble est une histoire globale avec ses temps forts dont la mosaïque d’impressions déploie pour chaque candidat des marqueurs de crédit ou de discrédit. Partant de là, nous retraçons dans un carnet de campagne les épisodes pertinents qui ont contribué à définir les identités, les connaissances et les rapports de force. L’autre partie du travail s’attache à comprendre non plus le traitement médiatique, mais comment la classe politique se positionne face à lui. Ainsi, à travers une analyse sémiotique des discours socialistes, on rend compte de la manière dont la gauche a construit un positionnement. Un positionnement dont la stratégie discursive consiste à reprendre des fragments séquentiels de l’actualité politique nationale entre octobre 2007 et mars 2008. L’enjeu est de démontrer que les médias nationaux sont des registres de sens qui nourrissent le lexique des discours politiques locaux. Cette thèse est un va-et-vient entre le monde politique et celui des médias. Elle est un décodage de la parole et de la stratégie de communication des candidats.

  • Titre traduit

    Political communication and narrative : the case of the Toulousian municipal elections (2008)


  • Résumé

    The aim of this study is to understand the way politicians gain the trust of their voters. Based on the council campaign of 2008 we would like to demonstrate that representatives’ credibility depends mostly on their relation with the Medias and especially in moments where they are spotted as achievers. As we got closer to the vote, plots arose and sometimes lead to unexpected cliffhangers. Showing us that politic is a tale, a patchwork of influences in which each politicians credibility is put to the test, labeled as viable or it’s contrary. From that point we track down in a council “diary” the most valuable episodes who defined their identity, knowledge, and their relationships even the most strained. The second goal of this study is to understand the other side of this peculiar relationship and how politics stand when it comes to the Medias. By a comprehensive study of the socialist “speech” we demonstrate the way the labor party has made their stand based mostly on the national political events of 10/2007 to 03/2008. The stakes are to prove that medias are an impressive source for political to feed their program and communication campaign on. And this is how this study is mostly a testimony of the “love/hate” relationship between the media and the politics and how one cannot “live” without the other. The media being very much versatile: a powerful weapon during a campaign as much a dangerous one when poorly handled.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.