De la "main tendue" au "pied à l'étrier" : pour une nouvelle politique d'égalité des chances dans les armées françaises

par Frédéric Jonnet

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Bernard Boëne.

Soutenue en 2012

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Attirer sans cesse de nouvelles recrues, officiers, sous-officiers, engagés du rang, a toujours été un souci primordial des armées, même sous la conscription. Une politique de recrutement s’est mise en place et progressivement affinée depuis leur professionnalisation intégrale, orientant peu à peu, ou par à-coups, la prospection vers des viviers abondants de jeune jusque-là négligés des armées, et qui eux-mêmes les ignoraient ou ne songeaient pas spontanément à les rejoindre, notamment dans les banlieues des grandes villes. Petit à petit, le profil socio-culturel des jeunes recrutés a ainsi évolué, parfois considérablement. Par leurs politiques de recrutement visant tout à la fois le nombre, la qualité et l’équité, les armées ont su connecter la nécessité de renouveler sans cesse leurs effectifs avec le « rôle social » que la Nation leur assigne traditionnellement (la fameuse « deuxième chance »). Toutefois, jusqu’à présent, les efforts se sont surtout portés là où les besoins en termes d’effectifs étaient les plus aigus : sur le recrutement du rang et des sous-officiers. Qu’en est-il du corps des officiers, om la pression numérique n’est pas aussi forte ? La composition sociale des armées semble encore éloignée, par excédent ou par défaut selon les catégories, d’un degré acceptable (même si en la matière la précision est difficile à obtenir) de représentativité et de fidélité aux structures d’ensemble de la population française. Le projet de cette thèse tourne donc autour de la question de savoir comment élaborer, réussir et pérenniser au Ministère de la Défense, et plus particulièrement dans les armées, une politique d’égalité des chances novatrice et efficace, à la mesure de l’écart constaté, ciblant prioritairement des jeunes à potentiel issus des milieux défavorisés, quelle que soit leur origine géographique (urbaine, péri-urbaine ou rurale) et ethnique, pour une intégration authentique, c’est-à-dire sur le long terme et à tous les échelons de la hiérarchie militaire. L’étude s’est notamment fondée, pour le passé récent, sur l’expérience accumulée lors de la mise en place du Plan Égalité des chances au Ministère de la Défense, première tentative d’élaboration d’une politique concertée et globale en la matière. À la lumière de quelques concepts et techniques de la conduite de projet issus du management des entreprises, elle explore les voies et moyens d’une poursuite de cette politique pour l’avenir – sans renoncer au principe méritocratique républicain, ni à l’ambition d’un recrutement de qualité.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (542 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 521-533

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-2012-47
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 12/TOU1/0077
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2012TOU10077
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.