Le développement des compétences économiques chez l'enfant

par Sophie Steelandt

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes, populations, interactions

Sous la direction de Bernard Thierry et de Marie-Hélène Broihanne.

Le jury était composé de Elisabeth Demont, Stéphanie Barbu, Valérie Dufour.

Les rapporteurs étaient Sylvie Droit-Volet, Marc Willinger.


  • Résumé

    Malgré l’importance des interactions économiques dans les sociétés humaines, l’étude de la prise de décision dans le contexte économique chez les enfants reste rare. Dans ce travail, j’ai testé 802 enfants âgés de 14 mois à 10 ans dans des situations expérimentales faisant intervenir une tâche d’échange afin (1) de déterminer l’âge auquel les enfants comprennent l’utilisation du don et de l’échange comme des outils permettant de maximiser leur gain, (2) de tester s’ils intègrent le coût temporel associé à un échange, (3) de rechercher s’ils sont capables d’ajuster leur investissement aucomportement du ou des partenaires d’échange, et (4) d’évaluer leur aptitude à prendre en compte le risque inhérent à la situation d’échange. Pour chacune de ces questions, j’ai cherché à identifier d’éventuels parallèles entre l’efficacité des décisions économiques chez l’enfant et les stades connus du développement cognitif. Les résultats montrent un changement majeur entre 18 et 22 mois dans la capacité à donner et échanger. Les enfants sont capables d’ajuster leur temps d’attente à la quantité de récompense offerte à partir de trois ans. Enfin, on constate que les enfants de plus decinq ans peuvent adapter leur choix d’investissement selon le comportement des partenaires et le risque de perte associé à un échange. Il apparaît que les compétences des enfants correspondent à ce que l’on connaît des stades de développement dans les facultés de calcul numérique, de jugement temporel et de compréhension des états mentaux d’autrui. Ce travail devra se poursuivre chez d'autres sociétés aux normes économiques différentes de manière à évaluer la généralité des résultats obtenus dans cette thèse.

  • Titre traduit

    The development of economic skills in children


  • Résumé

    Given the importance of economic interactions in European societies, we have relatively little knowledge about children’s decision-making in an economic context. In this work, I tested 802 children aged from 14 months to 10 years in experimental situations based on an exchange task in order (1) to determine the age from which children understand that they can use gifts and exchanges as means to maximize their gain, (2) to test whether they understand the temporal cost associated with an exchange, (3) to study whether they are able to adjust their investment according to the exchange partner(s), and (4) to evaluate their capacity to take a risk during an exchange. For each question, I aimed at identifying potential parallels between the efficiency of economic decisions and the stages of cognitive development already known in children. Results revealed a major shift between 18 and 22 months in the ability to give and exchange. Children were able to adjust their waiting time to the quantity of reward being offered from the age of 3. Finally, I found that children aged over 5 could adapt their investment according to the behavior of partners and the risk of losing related to an exchange. It appears that children’s competencies match what is known of the stages of development in numeric competency, temporal judgment and understanding of others’ mental states. This work should be conducted in other societies with different cultural and economic norms in order to assess the generality of the results found in this thesis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.