Des communautés et des sports au Liban : enjeux des regroupements sportifs et des rencontres intercommunautaires

par Georges Nseir

Thèse de doctorat en Sciences sociales du sport

Sous la direction de William Gasparini.

Soutenue le 13-01-2012

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales – Perspectives européennes (Strasbourg) , en partenariat avec Sport et sciences sociales (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christophe Gibout.

Les rapporteurs étaient Michel Raspaud, Gilles Vieille Marchiset.


  • Résumé

    Selon une opinion commune couramment répandue dans les pays occidentaux, le sport institué serait une école d’apprentissage, du sens du collectif, de la solidarité, du partage et des règles de vie : en bref, il socialiserait naturellement les jeunes en les intégrant dans la société. Cette recherche nous a amené à nous intéresser aux formes de socialisation que la société libanaise offre aux « sportifs ». Si le fait de penser le sport d’une part comme apolitique et, d’autre part, comme une passion partagée par l’ensemble de la jeunesse ne date pas d’aujourd’hui, cette question se lit différemment au Liban, pays qui a subi des conflits internes et régionaux depuis plus de 500 ans. Organisé politiquement et socialement en « communautés », le Liban propose ainsi un modèle politique à base religieuse qui imprègne la vie quotidienne des libanais, y compris au sein du monde sportif. Chaque communauté est gouvernée par une autorité spécifique, régie par ses institutions et soumise à une juridiction autonome formée de membres appartenant à la hiérarchie religieuse, à laquelle l’Etat a reconnu la compétence d’appliquer ses lois et coutumes. Mis à l’épreuve du terrain, ce constat est pourtant à relativiser. L’enquête révèle que les clivages communautaires affectent profondément les instances de gestion des fédérations sportives et provoquent une répartition confessionnelle dans les comités de direction. Cependant, dans le sport comme dans d’autres domaines de la vie sociale, la communauté n’est jamais « pure » et l’on observe aussi des coalitions intercommunautaires dans le but de conquérir le pouvoir sportif. Partant d’une approche macrosociologique, la thèse propose d’étudier le regroupement communautaire dans le sport associatif à travers deux monographies de club réalisées à Beyrouth afin d’analyser ces dynamiques confessionnelles: le Ryadi, à dominante confessionnelle musulmane, et son pendant chrétien, le club de la Sagesse. L’analyse sociologique montre à voir deux micro sociétés qui pratiquent « l’entre soi » sportif mais qui, dans le même temps, présentent une ouverture à la rencontre intercommunautaire.

  • Titre traduit

    Communities and sports in Lebanon : stakes in the sports groupings and in the intercommunity meetings


  • Résumé

    According to a common opinion held in Western countries, the Instituted Sport would be a school of learning, sense of community, solidarity, sharing and rules of life; in short, it will socialize young people by integrating them into society. This research draws our attention to the forms of socialization that Lebanese society offers to “athletes”. If the act of thinking about sport first, as a non-political and, secondly, as a passion shared by all of the youth did not start today, this question reads differently in Lebanon, a country that has suffered from internal and regional conflicts for over 500 years. Politically and socially organized in ‘’community’’, Lebanon offer thereby a faith-based political model that permeates daily life, including the sports world. Each community is governed by a specific authority, ruled by its institutions and submitted to a court composed of independent members from the religious hierarchy, in which the state has recognized the jurisdiction to enforce its laws and customs. Tested in the field, the finding is yet to put into perspective. The survey reveals that the communal cleavages deeply affect the management bodies of sports federations and cause a religious breakdown in the management of committees. However, in sport as in other area of social life, the community is never “pure” and there are also inter-community coalitions in order to gain the sport’s power. Starting from a macro-sociological approach, the thesis propose to study the communal consolidation in the associative sport through two monographs club conducted in Beirut in order to analyze the sectarian dynamic: le Riyadi (Sporting club), a Muslim religious ruling, and for Christians, La Sagesse club. Sociological analysis shows two micro societies that practice sport in “between the self” format, but at the same time, have an opening at the inter-communal stage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.