Transmissions intergénérationnelles dans des familles d'origine marocaine en France et en Allemagne : "la fierté d'être soi"

par Elise Pape

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Catherine Delcroix et de Helma Lutz.

Le président du jury était Phil Langer.

Les rapporteurs étaient Lena Inowlocki, Catherine Wihtold de Wenden, Patrick Watier.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l’étude de processus de transmission en situation (post)migratoire. A partir d’une étude socio-anthropologique, elle vise à saisir l’impact de différents cadres nationaux sur ces transmissions, mais aussi à étudier les dynamiques transnationales à l’œuvre, car le groupe étudié est caractérisé par sa forte répartition dans plusieurs pays d’Europe. L’analyse dégage diverses formes de transmissions, allant des rapports de genre aux langues, aux pratiques transnationales, à la religion, ou encore au rapport à la modernité et à l’altérité. Ces transmissions révèlent, indépendamment de l’origine sociale des familles rencontrées, être motivées par la transmission de la « fierté d’être soi », par laquelle les familles élaborent une résistance active à l’impact du postcolonialisme. Un outil particulièrement puissant dans ce processus s’avère consister dans la transmission de la mémoire familiale, par laquelle les personnes étudiées développent une réflexion intense autour du rapport entre histoire, mémoire et construction des sociétés contemporaines, visant à rapprocher le « ici » du « là-bas ».

  • Titre traduit

    lntergenerational transmission processes in families with Moroccan origins in France and Germany : "the strategy of transmitting self-esteem"


  • Résumé

    This PhD treats the question of transmission processes in families with migrant background. Departing from a socio-anthropological research, the study aims at depicting the impact of different national frameworks on these transmissions, but also to grasp the transnational dynamics at work, as the group of migrants concerned is particularly widespread in Europe. The analysis reveals different forms of transmission, going from the transmission of gender relations to the transmission of languages, transnational practices, religion or the positioning towards modernity and “Othering”. Independently from the social origin of the encountered families, these transmissions show to be motivated by the “strategy of transmitting self-esteem”, through which the families develop an active resistance to the impact of postcolonialism. A particularly powerful tool here by consists of the transmission of family memory, through which the encountered persons develop an intense reflection on the relationship between history, memory and the construction of contemporary societies, aiming at letting the “here” and the “there” get closer to one another.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 01-01-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.