Synthèse et étude d'architectures porphyriniques auto-assemblées

par Vivien Rauch

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jean Weiss et de A. Jennifer Wytko.

Soutenue le 23-11-2012

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Sciences chimiques (Strasbourg ; 1995-....) , en partenariat avec Institut de chimie (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Loïc Charbonniere.

Le jury était composé de Marc Beley.

Les rapporteurs étaient Eric Levillain, Christophe Bucher.


  • Résumé

    L’objectif de ces travaux est la synthèse molécules destinées à la formation de fils moléculaires par auto-assemblage. La reconnaissance sélective d’un noyau imidazole par une porphyrine de zinc à anse phénanthroline est utilisée comme outil pour l’assemblage. Plusieurs variations structurales ont été apportées aux blocs d’assemblage de manière à explorer différentes possibilités de contrôle sur la formation des fils moléculaires. Sont présentés dans ce document, les synthèses des molécules, ainsi qu’une partie des études réalisées pour interpréter la nature des assemblages formés à la fois en solution, mais également sur des surfaces. La microscopie à force atomique a mis en évidence des espèces linéaires régulières auto-assemblées dont la formation est assistée par la surface.

  • Titre traduit

    Synthesis and study of porphyrinic architectures for self-assembly


  • Résumé

    The selective recognition of imidazole by a phenanthroline-strapped zinc porphyrin was used as a tool for the self-assembly of molecular wires. Several structural variations on the building blocks were explored as a way to control the formation of the molecular wires. This thesis presents the synthesis of the molecules investigated and studies of the assemblies formed in solution and on surfaces. Self-assembled linear species, whose formation was assisted by the surface, were observed by atomic force microscopy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.