Ecrire et faire écrire en classe de FLE en Iran

par Leila Shobeiry

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-Christophe Pellat.

Soutenue le 05-10-2012

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Linguistique, langues, parole (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Thierry Revol.

Le jury était composé de Roya Letafati.

Les rapporteurs étaient Caroline Masseron, Sandra Canelas-Trevisi.


  • Résumé

    Faire écrire en classe du FLE est un travail très important et complexe. L’arrivée des approches communicatives a donné un nouveau sens à la communication,qui ne se limite pas uniquement à l’oral. En d’autres termes, écrire dans une langue étrangère signifie aussi écrire en situation. L'acte d'écrire suppose l'application des connaissances liées au code linguistique et des connaissances liées à la situation d'écriture.Après un survol historique de l’approche communicative, on établit la place de l’écrit dans cette approche. La comparaison des concepts de l’approche communicative avec celles de l’approche actionnelle se fait autour de la question d’écrit. Ensuite, certaines notions clés telles que la lecture, le texte et la littéracie se sont présentées. L’enjeu pédagogique de la rencontre texte/lecteur occupe dans cette recherche une place particulière. Après un aperçu général de la typologie des textes, la recherche, se focalise sur l’étude du type argumentatif,sur deux plans : d’abord au plan épistémologique de la notion d’argumentation et ensuite au plan organisationnel du texte argumentatif. L’étude des connecteurs correspond au plan organisationnel du texte.Une enquête auprès des professeurs des universités iraniennes révèle leurs différents points de vue sur la didactique de l’écrit comme les finalités, les moyens, les types d’écrits universitaires en Iran. Cette collecte d’information est suivie de la transposition didactique du discours argumentatif, illustrée par la réalisation d’une expérimentation de didactique des textes argumentatifs en Iran.

  • Titre traduit

    Write and make write in class of FFL in Iran


  • Résumé

    To write in class of FFL (French as a Foreign Language) is a very important issue. The arrival of communicative approaches has given a new meaning to the communication that is not limited only to the oral. In other words, writing in a foreign language also means writing in a context. The act of writing involves the application of the knowledge related to the linguistic code and the skills related to the context of writing. After a historical overview of the communicative approach, the place of writing is searched in this approach. Comparing the concepts of the communicative approach with those of action-oriented approach is around the question of writing. Then some key concepts such as reading, literacy and the text are presented. The pedagogical challenge of meeting of text / reader has a special place. After an overview of the types of texts, we try to develop the idea that concerns learning here, namely the study of argumentative type in two ways: firstly the epistemological concept of argumentation and then the organization of the argumentative text. A survey of Iranian professors will lead us to the pursuit of their different views on the subjects about writing like goals, resources and the types of writing in Iran.This survey lead finally to the concept of didactic transposition and then to the teaching of argumentative texts in Iran.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.