Korè-Perséphone en Attique : une divinité entre deux mondes

par Alexandra Dimou

Thèse de doctorat en Philologie classique

Sous la direction de Laurent Pernot.

Soutenue le 24-02-2012

à Strasbourg, dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg), en partenariat avec Centre d'analyse des rhétoriques religieuses de l'Antiquité (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Estelle Oudot.

Le jury était composé de Gerard Siebert.

Les rapporteurs étaient Luigi Spina.


  • Résumé

    Le travail porte sur les aspects du mythe de Korè-Perséphone se référant à l’Attique, son culte et sa présence en dehors de la religion civique. La première partie examine le mythe de Korè et les étymologies du nom proposées par les Anciens. La deuxième partie porte sur les fêtes et les cultes d’Attique où Korè apparaît, seule ou aux côtés de Déméter : les Thesmophories, les Mystères d’Éleusis, les Petits Mystères d’Agra, les Skira et les Halôa, les cultes thesmophoriques et éleusiniens locaux, les sanctuaires et les emplacements sacrés relatifs à la déesse. La troisième partie est consacrée à la place de la déesse dans la magie, dans les associations religieuses dionysiaques ou orphiques (collège des Iobacchoi), et au manuel d’onirocritique d’Artémidore. La quatrième partie contient le corpus des textes cités au cours du travail : les sources littéraires, les documents épigraphiques et papyrologiques. Un appendice est consacré à l’image de Korè-Perséphone dans l’oeuvre de Porphyre.

  • Titre traduit

    Kore-Persephone in Attica : a divinity between two worlds


  • Résumé

    The study focuses on aspects of the myth of Kore-Persephone referring to Attica, its worship and its presence outside the civic religion. The first part focuses on the myth of Kore and different suggestions for the etymologies of names proposed by the Elders. The second part focuses on festivals and cults of Attica where Kore appears alone or alongside of Demeter: the Thesmophoria, the Eleusinian Mysteries, the lesser mysteries of Agra, Skira and Haloa, local Thesmophoria and Eleusinian worships, shrines and sacred sites related to the goddess. The third part is dedicated to the place of the goddess in magic, in Dionysian or Orphic religious connections (Society of Iobacchoi) and Artemidorus’ treatise on oneirocriticism. The fourth part contains the corpus of texts referenced in the work (literary sources, inscriptions and papyrus). An appendix is devoted to the image of Kore-Persephone in the works of Porphyry.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 01-01-2015

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 064.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.