Interfaçage de bases de données photographiques et géographiques par appariement de lignes

par Youssef Attia

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Thierry Joliveau et de Eric Favier.

Le président du jury était Guillaume Moreau.

Le jury était composé de Alain Bretto, Bruno Tellez.


  • Résumé

    Interfacer les photographies et les bases de données géographiques est une démarche utile pour les architectes, les historiens, les géographes mais aussi pour le grand public. Affecter une position géographique à une photographie permet en effet de décrire son contenu potentiel en s'appuyant sur les informations contenues dans une base de données géographique. L'objectif de la thèse est de proposer une méthode permettant de localiser automatiquement une photographie urbaine en la comparant avec des images de synthèse en 3D générées de manière systématique à partir d'un modèle virtuel des bâtiments. Le principe est que la photographie partage avec les images des caractéristiques géométriques qui permettent de les rapprocher et donc de déduire la localisation de la photographie à partir de la position connue de l'image. La méthode utilisée pour retrouver les images de synthèse correspondantes est un appariement entre les lignes présentes dans la photographie et les lignes détectées dans les images de synthèse par la transformation de Hough. Cet appariement est suivi par une analyse statistique permettant de proposer une localisation probable avec une valeur d'approximation associée.Malgré les obstacles présents dans les photographies, cette approche utilisant uniquement les lignes est une solution simple et potentiellement efficace pour le positionnement de photographies. Plusieurs scénarios d'usage sont proposés : la géolocalisation d'une image, la validation du positionnement d'une image localisée et l'utilisation de photographies pour repérer des changements dans le paysage urbain.

  • Titre traduit

    Interfacing a photographic database and a geographical database by line matching


  • Résumé

    Interfacing photographs with geographic databases is a useful approach not only for architects, historians, geographers but also for a general audience. By assigning a geographical position to a picture it becomes possible to describe its potential content based on the information contained in the geographic database.The aim of the thesis is to propose a method to locate automatically an urban photograph by comparing this photograph with 3D images generated systematically from a virtual model of the buildings. The principle is to put in relation a photograph with the synthetic images that are sharing analog geometric characteristics and therefore to deduce the location of the photograph from the known position of the image. In order to nd synthetic images related to a photograph the method used is a matching between detected lines in the photograph and the images based on Hough transform. This matching is followed by a statistical analysis to propose a probable location with an estimation of accuracy. Despite the obstacles present in the photographs, this approach usingonly lines is simple and potentially effective for positioning photographs in urban space. Several scenarios of use are proposed : first location of an image, validation of the position of an image broadly located and use of photographs to identify change in the urban landscape.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.