Les Archives sédimentaires témoins des phases d'érosion : approche géo-archéologique appliquée au bassin versant de la Basse Vallée de la Seine (Normandie, France) et au Campidano Septentrional (Sardaigne, Italie)

par Serafina Sechi-Sapowicz

Thèse de doctorat en Géologie

Sous la direction de Benoît Laignel et de Rita-Teresa Melis.


  • Résumé

    L'étude des archives sédimentaires de l'ensemble des compartiments géomorphologiques du bassin versant de la Basse Vallée de la Seine (Normandie), ainsi que sur les sites de piedmont du Campidano Septentrional (Sardaigne Centre-Occidental), nous a permis de déterminer plusieurs phases d'érosion et de sédimentation. Ces phases marquent des changements importants qui découlent de l'impact direct ou indirect de plusieurs facteurs ou de leurs combinaisons. Ainsi, les marqueurs d'érosion révèlent des "crises" morphogénétiques contrôlées par les propriétés lithologiques internes du système étudié, les signaux climatiques et anthropiques. Dans nos régions d'étude, les premières phases d'érosion rencontrées (de la fin du Pléistocène jusqu'au début de l'Holocène) répondent aux changements climato-eustatiques majeurs reconnus à l'échelle globale. L'impact prépondérant du facteur climatique perdure au moins jusqu'au début du Néolithique. A partir du Néolithique moyen-final jusqu'à l'époque protohistorique, l'Homme devient un acteur plus actif dans le déséquilibre des sols (déboisement, d'une agriculture mono spécifique à une agriculture professionnalisée). De la fin de l'Âge du Fer à l'époque romaine il devient un facteur aggravant (fort déboisement, exploitation intensive des terres), puis du Moyen-Âge à l'époque Contemporaine il est le facteur déclenchant (les terres deviennent des mosaïques d'espaces agricoles exploités et on va vers une agriculture attelée lourde) qui a un impact direct sur les phases majeures d'érosion. Une fois franchi un certain seuil de déséquilibre, accéléré par les activités anthropiques qui ont rendu les sols plus sensibles aux aléas de la météorologie, la résilience du milieu cesse et répond aux fluctuations climatiques même mineures.

  • Titre traduit

    Sedimentary archives witnesses of erosional and sedimentation phases. Geo-archaelogical approach applied to the Lower Seine Valley watershed (Normandy, France) and to the Septentrional Campidano (Sardinia, Italy)


  • Résumé

    The study of sedimentary archives of all geomorphological compartments of the Lower Seine Valley watershed (Normandy), as well as sites of piedmont in the Septentrional Campidano (Central Western Sardinia), enabled us to identify several erosion and sedimentation phases. These phases mark important changes resulting from the direct or indirect impact of several factors or from their combinations Thus erosion markers reveal morphogenetic "crises" controlled by the internal lithologic properties of the studied system, as well as by the climatic and anthropogenic signals. In our study areas, the first erosional phases we have encountered (from the late Pleistocene to the early Holocene) correspond to the major climatic and eustatic changes identified on a global scale. The main impact of the climatic factor continues at least until the beginning of the Neolithic era. From the middle final Neolithic to the Protohistory era, Man became a more active player in causing soil imbalance (i. E: deforestation, switch from a mono-specific agriculture to a professionalized agriculture). From the end of the Iron Age to the Roman period, Man became an aggravating factor (i. E: high deforestation, intensive land use). Later, from the Middle-Ages to the Contemporary era, Man became the triggering factor (i. E: the land becomes a mosaic of cropped agricultural areas with a shift towards agriculture with heavy animal tractation) that has a direct impact on the major erosional phases. Once it passed a certain threshold of imbalance accelerated by human activities that made the soil more susceptible to the weather hazards, the resilience of the environment stops and follows to climate fluctuations however minor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (399 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 353-387

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 12/ROUE/S045
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 12/ROUE/S045
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.