Aménagement des espaces insulaires et biodiversité : la gestion des Aires protégées littorales et marines au Cap Vert

par Maria Celeste Fortes Benchimol

Thèse de doctorat en Géographie. Aménagement du territoire

Sous la direction de Michel Lesourd.

Soutenue en 2012

à Rouen .


  • Résumé

    La République du Cap Vert constitue l'espace d'étude de ce travail intitulé : "Aménagement des espaces insulaires et diversité : la gestion des Aires protégées littorales et marines au Cap Vert". Cette recherche analyse la place et le rôle des aires protégées marines et côtières dans l'aménagement du territoire ainsi que divers aspects de la gestion insulaire d'un petit Etat-archipel vulnérable et pauvre. Ce travail propose des améliorations du système national de gestion des ressources marines et côtières, dans un souci de valorisation de la biodiversité locale et du développement à long terme tenant compte des spécificités des petits Etats insulaires. Après une analyse des modes de gestion des ressources et des vulnérabilités, la comparaison avec d'autres pays insulaires montre une évolution de l'utilisation et de la gestion de ces ressources et du développement socio-économique : les modes d'utilisation traditionnelle et extensive des ressources terrestres qui caractérisaient la période coloniale sont graduellement remplacés, depuis l'indépendance du pays en 1975, par des modes de gestion fondés sur une utilisation plus intensive des ressources marines et côtières. L'actuel état de conservation du patrimoine environnemental, le développement économique et l'aménagement du territoire de l'archipel s'expliquent par l'évolution historique des politiques économiques et environnementales. Compte tenu de l'importance et de la fragilité de la biodiversité, ainsi que de la place accordée désormais aux secteurs du tourisme et de la pêche pour le développement économique du pays, des propositions de stratégies de valorisation des espaces marins et côtiers prenant en compte les questions environnementales sont présentées ici. Deux études de cas fondées sur deux zones témoins aux problématiques différentes que sont l'île de Santa Luzia et la baie de Murdeira, analysent les problèmes d'aménagement et de gestion à l'échelle locale. Fondées sur la prise en compte des objectifs, des souhaits et des besoins des populations locales, ces études mettent en évidence la nécessité d'associer mode traditionnel empirique de gestion et modèle de gestion scientifique "occidental". Des formes de valorisation de ces territoires ainsi qu'une contribution à l'amélioration du système national de gestion marine et côtière sont proposées en fin de travail.


  • Résumé

    The Republic of Cape Verde is the study area of this research entitled "Management of insular spaces and diversity : the management of coastal and marine protected areas in Cape Verde". This research will analyze the place and role of marine and coastal protected areas within land planning, and the various aspects relating to the insular management of a vulnerable and poor small island-State archipelago. The paper intends to propose improvements to the national marine and coastal resources management system, with the concern of enhancing local biodiversity specificities in a context of long-term development, which takes into account the environmental and socioeconomic diversity which are characteristic of small island States. After rewieing the management modalities of environmental resources and vulnerabilities, the comparison between the Cape Verde archipelago and other island countries shows an evolution in the use and management of these resources and socioeconomic development. It was noted that the traditional and extensive use of land resources that characterized the colonial period are gradually being replaced since the country's independence in 1975 by management modalities based on a more intensive use of resources, especially of marine and coastal resources. The current state of conservation of the environment heritage, the archipelago's economic development and land planning are explained by the historical evolution of various economic and environmental policies. Given the importance and fragility of the biodiversity, as well as the major role now assigned to the tourism and fisheries sectors in the country's economic development, this paper presents strategy proposals for the socio-economic enhancement of marine and coastal areas, which take into account environmental aspects. Two case studies, based on two areas of observation with different problems, - the island of Santa Luzia (and neighboring islands) and the Baia of Murdeira (Sal Island)-, analyze the planning and management problems at the local level. Taking into consideration the goals, aspirations and needs of local populations, the studies, highlight the need to associate the traditional ways of management with the "western" management model. Forms of enhancing these territories as well as a contribution to improve the national marine and coastal management system are included as proposals in the final chapter of this paper.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (387 p., 132 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 356-370

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Y9939
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.