L'autodéfinition de compétences par les collectivités territoriales et la délimitation de territoires de l'action publique : vers un nouvel ordre territorial ?

par Mathilde Kernéis

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Jean-Philippe Bras.

Soutenue en 2012

à Rouen , dans le cadre de École doctorale Droit-Normandie (Rouen) .


  • Résumé

    La thèse tend à démontrer l'existence d'une possibilité, pour les collectivités territoriales, d'autodéfinir une partie de leurs compétences tout en demeurant dans le paradigme de l'Etat unitaire, et sans porter atteinte au principe d'unité du droit. Ce faisant, cette autodéfinition de compétences conduit à la délimitation de nouveaux territoires de l'action publique locale, émancipés du découpage administratif classique des collectivités : des groupements de collectivités territoriales.


  • Résumé

    This thesis tends to prove the existence of an option for local authorities to self-define a part of their roles and responsabilities while remaining in the paradigm of unitarian state and without affecting the principle of unity of the law. Making it, this autodefinition of roles and responsabilities leads to the demarcation of new territories of local public actions, emancipated from the classic administrative apportionment of communities : associations of local authorities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (575 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 521-544

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section Droit - Économie - Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : J11820
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.