Pour une nouvelle approche du "plus-que-parfait" en espagnol contemporain : unicité du signe, motivation, variations

par Elodie Blestel

Thèse de doctorat en Études hispaniques / Linguistique

Sous la direction de Gabrielle Le Tallec-Lloret.

Soutenue le 01-12-2012

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était Gilbert Fabre.

Le jury était composé de Chrystelle Fortineau-Brémond, Didier Bottineau.

Les rapporteurs étaient Gilbert Fabre, Éric Beaumatin.


  • Résumé

    Cette étude porte sur la forme périphrastique había- + do/-to/-cho que la tradition grammaticale répertorie comme le « plus-que-parfait de l’indicatif », en espagnol contemporain. Après avoir interrogé les différentes approches auxquelles a donné lieu l’étude de cette forme verbale, nous en proposons un signifié unique en langue qui en subsume l’ensemble des manifestations discursives. Pour cela, nous adoptons les principes théoriques de la « linguistique du signifiant », laquelle postule l’unicité du signe linguistique – à un signifiant correspond un seul signifié, et inversement – et accorde la primauté à la lecture de la structure sémiologique du signifiant. Cette approche nous conduit à replacer había- + do/-to/-cho au sein des réseaux signifiants de l’espagnol, et à reconsidérer la structuration modale du système verbal de cette langue. Enfin, nous nous employons à décrire le fonctionnement discursif de la périphrase en syntaxe, dans l’élaboration de séquences narratives, d’une part, mais aussi dans les « cas limites » que représentent les emplois diatopiques en situation de contact de langue en Amérique (contact espagnol / guarani en particulier)

  • Titre traduit

    Towards a new approach of the 'pluperfect indicative' in contemporary Spanish : unity of the sign, motivation, variations


  • Résumé

    This study focuses on the periphrastic form había- + do/-to/-cho that the grammatical tradition identifies as the ‘pluperfect (past perfect) indicative’ in contemporary Spanish. After reviewing the different approaches to this verbal form, we provide a unique signified for this form that is able to subsume all its discursive manifestations. For this purpose, we adopt the theoretical principles of the ‘Linguistics of the signifier’, which postulates the unity of the linguistic sign – i.e. a signifier corresponds to a single signified, and vice versa – and gives priority to the semiological structure of the signifier. This approach leads us to reexamine había- + do/-to/-cho within the signifying networks of Spanish, and to reconsider the modal structure of the verbal system. Finally, we describe the discursive syntactic behaviour of the Spanish pluperfect, in the development of narrative sequences, but also in certain Latin American diatopic occurrences (contact Spanish / Guarani in particular) since they are ‘borderline case’ among the pluperfect discursive occurrences

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 2 - Bibliothèque en ligne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.